lundi 4 juin 2018

LE SECRET DE LOME, Alexiane de Lys

Sortie le 24 mai 2018

RésuméLomé mène une vie parfaite, jusqu’au jour où, lors d’une excursion, elle tombe au fond d’une grotte et resurgit dans une contrée inhospitalière et terriblement dangereuse : Bâl’Shanta. Dans ce monde peuplé de créatures extraordinaires, la jeune fille, qui a toujours obtenu ce qu’elle voulait, découvre une civilisation organisée en castes et se retrouve assimilée à celle des esclaves. Pour survivre et espérer rentrer chez elle, Lomé devra faire preuve d’une grande force de caractère et se battre. Heureusement elle pourra compter sur le soutien d’alliés inattendus…

Mon avis: Avant toutes choses, j'aimerais remercier Camille et les éditions Michel Lafon pour cette lecture. J'étais déjà très attirée par ce livre grâce à l'auteure dont je connais la très jolie plume grâce à sa trilogie "les Ailes d’Émeraudes", alors rajoutons cette splendide couverture (encore plus jolie en vraie) ainsi qu'un résumé plutôt alléchant et vous aurez comme résultat une lecture bouclée en quelques heures de ma part. Ce qui est frustrant car je ne m'attendais vraiment pas à ce que ce ne soit pas un tome unique, mais bon, voyons le bon côté des choses, je pourrais replonger dans cet univers très dépaysant dans lequel nous plonge Alexiane.

Et quel univers! Alors que nous commençons le livre avec un prologue plutôt énigmatique, dès le premier chapitre, l'histoire est écrite du point de vu de Lomé, une jeune fille de dix-sept ans qui vit à Saint Raphaël à notre époque, mais pas pour très longtemps.
En effet, alors qu'elle effectue une excursion scolaire dans une grotte, Lomé qui est claustrophobe, s'évanouit et tombe par dessus la balustrade pour finir dans des eaux glaciales. Lorsqu'elle se réveille, le monde semble différent. L'air est chaud, la rivière est devenue une mare au beau milieu d'une immense forêt, et pire une lune bleue apparaît en plein ciel. Mais ce qui va lui ôter ses derniers espoirs, c'est  l'apparition de deux gigantesques loups ou plutôt Smartaks suivis de leurs maîtres. Alors que ces derniers cherchent à la capturer, Lomé réussit à fuir, non sans mal. Mais Iollan Hal'kan, le prince de Tàn la rattrape. A sa grande stupéfaction, Lomé lui explique sa situation et bien qu'il ait déjà entendu parlé de "voyageurs" Iollan abandonne tout simplement la jeune fille en pleine forêt, la laissant se débrouiller pour rentrer chez elle.
Ragaillardie de savoir qu'il existe un moyen, Lomé commence alors un périple de longue haleine, mais pour y parvenir la demoiselle devra passer par des épreuves qui risquent de la changer à jamais.

Bon, bon, bon! Pour commencer, heureusement qu'une suite est prévue sinon je crois que j'aurais été capable de jeter mon livre au feu à cause de la frustration. Il faut dire que j'ai été subjuguée par cet univers. Bon d'accord, au début, j'ai vraiment eu du mal avec l'héroïne et j'ai pris peur en pensant qu'elle puisse être aussi peste tout le long du livre. Heureusement pour moi, l'auteure sait ce qu'elle fait.
Ce que j'aime chez Alexiane de Lys et qui m'avait déjà séduite dans sa première trilogie, c'est sa plume. Elle a ce don de jouer avec les mots, de construire des univers tellement bien détaillés sans noyer le lecteur sous de longues descriptions que ça m'a permis de me fondre totalement dans le décor encore  une fois ici.
L'autre point fort de ce livre est l'histoire. Une magnifique romance impossible au coeur d'un monde dur et injuste, entrecoupée d'actions impitoyables. Il n'y a aucun temps morts dans ce roman. J'ai tourné les pages, enchaîné les rebondissements, fait des découvertes le tout avec impatience, fébrilité et délectation.

Du côté des personnages, nous avons la très détestable Lomé. Âgée de 17 ans, Lomé est une gosse de riche, imbue d'elle-même, condescendante, orgueilleuse, méchante. Un cocktail très explosif et pas très engageant. Pourtant, on comprend très vite que l'auteure cherche à faire évoluer son personnage. Et quoi de plus efficace qu'un monde où son héroïne est réduite à l'esclavage? Lomé va donc apprendre "à la dure" certaines valeurs de la vie sans pour autant perdre sa combativité, son bagout et son envie de vivre libre. J'ai franchement apprécié cette évolution progressive dans le personnage de Lomé. Pas de coup de baguette magique, seulement des épreuves qui lui font prendre conscience petit à petit que sa "vraie" vie n'est pas aussi parfaite qu'elle le pensait. Et à la fin de ce premier tome, je me suis rendue compte que je m'étais attachée à ce personnage.

Tout au long de son périple, Lomé va rencontrer une multitude de personnages, beaucoup sont horribles, mais quelques uns valent le détour, enfin surtout un: Iollan. Le prince Iollan est un des personnages masculins pour lesquels on craque sans s'en rendre compte. Il est beau gosse, gentil, un brin mystérieux, courageux et un farouche protecteur. Alors que l'on pourrait lui reprocher sa passivité, sa possible lâcheté, Iollan finit lui aussi par évoluer au contact de Lomé. Leur amour impossible les rend touchants.

En bref, un premier tome vraiment très bien mené où l'action est omniprésente. Je suis ravie de retrouver la plume d'Alexiane De Lys dans un univers vraiment atypique où la fantasy est partie prenante. Désormais, je n'ai plus qu'à m'armer de patience pour avoir la suite. 

Mes extraits:
Binômes : Lomé Devitto et Stéphanie Lafitte 
Il ne manquait plus que ça. L’idée même de faire de la spéléologie me donne la nausée. Normal, je suis claustrophobe. Mais, en plus, je vais devoir me coltiner Miss Gonflante toute la journée. Fichue sortie d’intégration. Je lui rends la feuille et elle se met à sautiller sur place. Visiblement, le langage corporel est aussi étranger à Stéphanie que la communication verbale. J’ai beau lever les yeux au ciel un million de fois quand je suis en sa présence, je n’arrive jamais à doucher son enthousiasme. 
– C’est génial, non ? 
– Non, pas vraiment. 
Stéphanie fait une moue confuse. 
– Ah oui, je suis désolée, j’avais oublié que tu étais claustrophobe… 
– Comment tu sais ça, toi ? 
– Je… c’est… on me l’a dit… 
Je la fixe durement un moment, puis je fais demi-tour et vais rejoindre mon groupe dans le self. Je n’ai pas besoin de regarder par-dessus mon épaule pour savoir que Stéphanie me suit comme un petit chien. Je me dis que j’ai dû faire un truc vraiment moche dans une autre vie et qu’elle est ma punition. 
***
 Il se tourne vers moi et me gratifie d’un sourire en coin, le genre qui doit faire tomber toutes les filles à ses pieds. Mais j’ai bien trop peur pour jouer les fleurs bleues.
– Auriez-vous l’obligeance, ma chère, de descendre de votre perchoir afin que nous puissions discuter à notre aise, sans heurter la sensibilité de nos cordes vocales ? Laena ricane.
– C’est une Fille de Tân, Iollan. Que veux-tu qu’elle comprenne si tu lui fais de la poésie ?
Je suis, je dois l’avouer, profondément offensée. C’est vrai que je n’étais pas la meilleure en français, mais je ne suis pas assez stupide pour ignorer le sens du mot « obligeance » ! J’ouvre la bouche pour la première fois, faisant sursauter Laena, à ma grande satisfaction. Quand le premier mot sort, je réalise, à ma grande surprise, que je ne parle pas le français, mais bien le dialecte local.
– Je ne descendrai point de mon perchoir, ne vous en déplaise. Je n’ai guère d’estime pour vos cordes vocales, et les miennes se portent à merveille. Quant à toi, la brunasse, va ramasser les déjections de tes bestioles, tu n’as l’air bonne qu’à ça.

Chronique de Sandy Twi-Cops
Broché: 381 pages
Éditeur: Michel Lafon
Collection: Jeunesse

3 commentaires:

  1. Merci ça donne trop envie!

    RépondreSupprimer
  2. Vivement le tome 2 ! J'ai hâte de connaître la suite :)

    RépondreSupprimer