vendredi 16 novembre 2018

JOURNAL D'UNE FILLE DÉBORDÉE, l'année de l'intox de Suzy K. Quinn

Sorti le 6 juin 2018

Résumé: Mon rêve : un bébé, une jolie maison, un jardin plein de jeux en bois, un petit carré potager. M’éclater à faire des gâteaux. Me marier en blanc… Ma vie en vrai : 10 kilos de plus qu’avant ma grossesse, une fois nue et après avoir fait pipi, une chambre (petite) chez mes parents, un ex-fiancé envolé avec ma meilleure amie ! Mais comme disait ma grand-mère : « Le but n’est pas de s’abriter des orages, mais d’apprendre à danser sous la pluie.»

Mon avis: Avant de commence, j'aimerai remercier les éditions J'ai Lu pour cet envoi. Ce n'est pas le genre de livre que j'ai l'habitude de lire mais j'avais envie de légèreté et cette couverture colorée et ce titre qui fait écho à mon quotidien m'ont donné envie de me lancer. 

Première surprise à la lecture, j'ai pu constaté que l'auteur a fait de le choix de vraiment coller à son titre en narrant son histoire sous forme de pensées, comme dans un journal intime. Ainsi exit les longs chapitres ou encore les longues descriptions et place à un découpage avec des dates et des pensées concises qui offrent de nombreuses ellipses. Ce qui peut être assez déroutant, je le conviens.

Pourtant, je me suis laissée entraîner dans l'histoire de Juliette, une jeune maman en couple avec Nick, qui vit des hauts et des bas et doit apprendre à réorganiser son quotidien avec le chamboulement d'un bébé. 

Quand on lit ce genre d'histoire, on aurait tendance à se poser en moralisateur. Il ne faut pas qu'elle fasse ceci ou encore cela. Eh mais quelle idiote de faire ça ou de penser à ça! C'est très -trop- facile. Je ne vous cacherais pas que je suis tombée plusieurs fois dans ce piège. Je me suis insurgée contre Juliette, lui ai donné des petits noms d'oiseaux. Puis lorsque j'ai fermé le livre, j'ai vu l'évolution, j'ai compris ses faiblesses et ses défauts. Et c'est cela que je recherche dans une lecture. Un bon moment où je peux rire, m'insurger contre ou avec l'héroïne mais constater que  cette héroïne est "humaine" et doit faire des erreurs pour avancer, comme nous. 
Ce sentiment est d'autant plus renforcé avec le choix du journal car bien qu'atypique, cette présentation où l'héroïne ne s'adresse pas à un tiers mais pose juste ses pensées, m'a permise d'entrer dans sa tête, dans son univers.

On notera aussi le choix d'instaurer une très légère romance. Attention, c'est très frustrant par moment mais c'est un choix judicieux et surtout cohérent pour l'avancement de l'histoire. Cela accentue peut-être un effet de lenteur mais qui met aussi en avant le fait que c'est un journal qui se situe sur une année de vie.
Donc qui dit romance, dit spécimen masculin.
Ici, il y en a deux, Nick et Alex. Alors que le premier est un connard capricieux qui a oublié de grandir, le second est plutôt énigmatique et vient d'une famille très riche. Je ne vous étonnerais pas en disant que je suis à 200% team Alex, qui a vraiment tout du gendre idéal. Beau gosse, bien élevé, qui fait évoluer positivement Juliette, quand Nick est plutôt égoïste et fait perdre la confiance que Juliette a en elle. 

D'autres personnages étoffent l'histoire. Des personnages qui n'ont pas leur pareil pour nous faire sourire ou grincer des dents. Je pense notamment à la famille de Juliette qui, très peu conventionnelle, m'a beaucoup fait rire. Mais aussi à la belle-mère, la mère de Nick, que j'avais envie de taper foooorrrt. 

En bref, j'ai passé un très bon moment avec ce roman tout doux et bien pensé. Une histoire racontée d'un façon atypique mais qui a pleinement satisfait mon envie de dépaysement. Je lirais très certainement la suite et espère voir une nouvelle facette de Juliette ainsi que son évolution. 

Mes extraits:
Pas facile de nos jours d’être une jeune maman.
Il faudrait :
– Être filiforme (ou presque), soignée, fringuée à la dernière mode et se promener avec un sac à langer flashy imprimé de petits animaux de la forêt.
– Opter pour la maison IKEA remplie de trucs sympas pour enfants, genre petits robots rigolos et tableau noir avec des lettres en couleurs, ce dernier collé si possible sur le frigo.
– Être une maman bio-écolo, ne pas se servir de ces dangereux Tupperware contenant des produits chimiques, n’acheter que des légumes bio, allaiter, accoucher sans péridurale, etc.
MAIS en même temps…
– Utiliser des sprays nettoyants superpuissants pour avoir en permanence des surfaces et des sols à l’hygiène irréprochable ; se laver les mains dix fois par jour.
  Tout ça ET sortir de chez soi sans être couverte de taches blanches non identifiables.
Comment font les autres femmes ?
*** ***
— Sale journée ?
J’ai avoué que Nick et moi, on avait eu une grosse dispute. Il m’a demandé si j’étais nerveuse à cause du mariage. Je lui ai répondu que non, que j’avais hâte de me marier, au contraire. Que j’espérais que ça permettrait à notre couple de prendre un nouveau départ.
— Quel romantisme ! a commenté Alex. Et moi qui pensais que tu te mariais parce que tu étais folle d’amour.
— Mais je suis amoureuse de Nick, ai-je protesté.

— Je le sais, a-t-il soupiré. Et je me demande bien pourquoi.

Chronique de Sandy Twi-Cops
Broché: 286 pages
Éditeur: J'ai Lu
Collection: LJ

Photos du jour

Et pour terminer cette semaine dédiée à Jason Momoa, je vous propose de découvrir quels sont les rôles qu'il a tenu et/ou va tenir prochainement.


Le 17 août 2011 sortant sur nos écrans géants Conan... mais pas celui avec Arnold Schwarzenegger.
C'est donc bel et bien Jason qui a repris le rôle de Conan.

En 2016, le personnage d'Aquaman faisait son apparition dans Batman v Superman : L'Aube de la justice.

On reverra ce personnage en 2017 dans Justice League et cette année dans le film qui lui est dédié, soit tout simplement Aquaman.

Voilà... Il est temps pour moi de vous souhaiter un très bon vendredi et un excellent week-end!!!

De Dimka TwiCops

jeudi 15 novembre 2018

KINGDOM, T1 King de T.M Frazier

Sorti le 18 octobre 2018

**Attention ce livre contient de nombreuses scènes de sexe et de violence**

Résumé: King n’est pas vraiment le genre d’homme auprès de qui on cherche refuge. Chef d’un gang qui participe à toutes sortes de trafics, il a la surprise de trouver dans sa maison, lors d’une fête, une parfaite inconnue. Elle se fait appeler Doe, un surnom car elle est amnésique et ne connaît pas sa vraie identité. Elle vit aussi dans la rue et risque que sa vie quotidiennement. Comme ce jour où elle s’introduit chez King. A ses risques et périls. Malgré tout, elle est attirée par King comme un papillon par une flamme. Si c’est un homme brutal, violent d’habitude, il est aussi touché par Doe et son histoire. Mais qui est Doe exactement ? Son passé ne risque-t-il pas de ressurgir un jour ? King prend un risque s’il s’attache à elle mais n’est-il pas déjà trop tard ?

Mon avis: Je vais être sincère, je ne comptais pas du tout lire ce roman. Mais bon comme dit l'adage, seuls les cons ne changent pas d'avis et donc, après que Coco me l'ait recommandé et comme je n'avais plus rien à lire du tout, je me suis finalement laissée tenter.
Premier point très positif, l'histoire de Doe et King, qui se relayent le point de vu, est plutôt addictive. C'est donc un roman qui se lit bien et vite. Le style d'écriture de l'auteur est très agréable malgré quelques imperfections (de traductions?) et surtout cette histoire tient la route. Toutefois, soyons francs, ce n'est pas la romance du siècle! J'irais même jusqu'à dire que c'est une New Romance parmi tant d'autres. Elle aurait pu se démarquer en creusant le côté plus criminel de King mais l'auteure a préféré rester en surface restant à la limite du côté Dark sans jamais le dépasser.

Dans ce roman, nous rencontrons Doe, une jeune femme amnésique qui tente de survivre. Malheureusement pour se faire, elle n'a pas trente-six mille solutions, il faut qu'elle trouve un protecteur. Elle sait qu'elle devra sacrifier sa pudeur, mais c'est soit ça, soit finir dans la rue. Toutefois, ses plans sont légèrement contrariés quand elle se retrouve dans la chambre de King et que son amie décide de voler l'argent de celui-ci. Bien décidé à récupérer ce qui lui ai du, King retient Doe contre sa volonté et développe à son égard un sentiment étrange d'appartenance. Une relation étrange finit par s'établir entre eux mais Doe a un passé qui inévitablement finira par les séparer.

Donc, comme je le disais, ce n'est pas la romance de l'année mais l'auteur a la plume pour alpaguer son lecteur. Elle a pris soin de bien développer son histoire ainsi que ses personnages pour que l'on puisse s'y attacher et faire en sorte qu'on veuille savoir le fin mot de l'histoire.
Je dois bien avouer que je me suis pris d'affection pour Doe, qui malgré son absence de souvenirs et sa fragilité, montre une détermination et un caractère bien trempé. Ses altercations avec King sont épiques mais révèlent toujours une part des deux personnages.
King quant à lui est un personnage bourru qui se développe au fil du tome. On le découvre à chaque page, on comprend sa volonté d'agir comme il le fait. Ce livre étant assez éloigné d'une Dark Romance, ce personnage, qui possède des côtés sombres, garde quand même une certaine humanité que l'on ne trouve pas dans les personnages des Dark Romance. C'est un héro plutôt intéressant et plaisant à suivre mais j'ai pourtant eu un coup de coeur pour un autre personnage: Preppy.
Preppy est le meilleur ami de King, celui qui par tout a commencé, mais il est tellement plus que ça. C'est un homme original, qui possède un humour franc et reste toujours sincère. Alors je vous arrête, il n'y a aucun triangle amoureux, juste une romance entre deux personnages intenses accompagnés d'un autre loufoque mais qui sait ce qu'il est et ce qu'il veut.

En bref, une jolie surprise qu'est ce roman. Je ne pensais pas m'attacher autant à ses personnages et surtout à ressentir autant d'émotions positives comme négatives. Et même si je n'ai pas eu de coup de coeur pour ce livre, je lirai avec plaisir la suite car l'auteur a terminé son premier tome sur un cliffhanger qui nous donne envie de continuer. Heureusement que la suite est prévue pour ce mois-ci!

Mes extraits:
Il comprend, à mon air interloqué, que je n’entends rien ; il m’arrache les mains des oreilles et continue :
– Écoute-moi bien, petite garce…
Il s’arrête à la moitié de sa phrase et regarde ses mains qui retiennent les miennes. Je baisse moi aussi le regard. Mes doigts dégoulinent d’un liquide rouge. Il m’attrape par le menton et me tourne la tête d’un côté, puis de l’autre. Il appuie alors sur un endroit, juste au-dessus de mon oreille et je me mets à hurler tant cela me fait mal.
– Merde ! dit-il, les doigts maintenant couverts du même rouge que mes mains.
Serait-ce du sang ?
Bear est debout, à côté, les bras croisés. J’ouvre la bouche pour lui demander ce qui s’est passé. Rien ne sort. Les deux hommes échangent des mots que je ne comprends pas. La pièce s’assombrit. Plus les secondes passent, plus ma vision se rétrécit ; j’ai l’impression d’entrer dans un tunnel sombre. J’ai tellement peur du noir que ma fréquence cardiaque s’élève de seconde en seconde, mais soudain, une étrange sensation de calme m’envahit et je ne vois plus que le visage magnifique de l’homme en colère qui se penche sur moi.
– Je ne connais même pas ton nom, ai-je encore la force de murmurer.
J’arrive à rester consciente assez longtemps pour entendre sa réponse :
– On m’appelle King.
Alors, l’obscurité l’emporte et je sombre dans un trou noir.
***
– Tu es très doué, dis-je, admirative.
– Tu n’es pas obligée de me dire ça, réplique-t-il en tapotant sur son écran.
– Je ne dis pas ça par gentillesse, son tatouage est vraiment magnifique !
– Hum… grogne-t-il, sans lever la tête.
– Sais-tu que d’habitude on dit merci quand quelqu’un te fait un compliment ?
– Merci pour l’info.

Chronique de Sandy Twi-Cops
Broché: 340 pages
Editeur: Hugo Romance
Collection: New Romance

Photos du jour

Continuons à (re)découvrir les rôles de Jason à la télévision...

De 2005 à 2009, il prêtera ses traits à Ronon Dex dans la série Stargate Atlantis.

En 2013, il intégrera le casting de la série Wolves et son personnage sera Connor, un furieux et énigmatique loup-garou.

Depuis 2016, il incarne Declan Harp dans la série Frontier, série produite - entre autre - par Netflix.

J'avoue que je n'ai vu aucune de ces séries mais cela fait un petit moment que Frontier me fait de l'oeil alors qui sait...

Passez une excellente journée!

De Dimka TwiCops

mercredi 14 novembre 2018

LE MERCREDI, C'EST...

... FILM BIENTÔT A L'AFFICHE!!!

En début d'année, je vous annonçais que Jason Momoa allait reprendre son rôle d'Aquaman - on avait découvert ce personnage dans le film Justice League - le 19/12/2018 (ici).

C'est donc bel et bien le 19 décembre 2018 que vous allez pouvoir découvrir l'histoire d'Arthur Curry alias Aquaman.

Au niveau du casting, on y retrouve entre autre - hormis Jason Momoa - Amber Heard dans le rôle de Mera ainsi que Nicole Kidman qui interprétera le rôle d'Atlanna la mère d'Arthur et pour les fans d'Outlander, Graham McTavish aura également un rôle dans le film.

Le film devrait durer 2h23! 

Bien... Je vous laisse avec la bande-annonce 😜

Bon mercredi à vous...

De Dimka TwiCops

Photos du jour

Aujourd'hui, faisons un peu plus connaissance avec Jason et plus particulièrement sur les rôles qu'il a interprété sur petit et grand écran.

Que dire... C'est un acteur et réalisateur américain d'origine océanienne dès lors qu'il est né le 1er août 1979 à Hawaï. Il est connu pour avoir interprété Khal Drogo dans la série Games of Thrones.

Mais pas que... Il a également joué dans Alerte à Malibu; c'était de 1999 à 2001. Il y tenait le rôle de Jason Ioane.

C'est pas la même carrure 😂

Bonne journée!!!

De Dimka TwiCops

mardi 13 novembre 2018

AS SHE FADES d'Abbi Glines

Sorti le 7 novembre 2018

Résumé: La remise des diplômes sera sans doute le plus beau jour de la vie de Vale McKinley. Avec son petit ami Crawford, ils ont prévu de profiter de l'été, avant d'intégrer ensemble " à la rentrée ' une grande université, qui les conduira à un avenir resplendissant et plein de possibles... Pourtant, le destin en décidera autrement. Cette nuit-là, ils ont un grave accident de voiture qui laisse Crawford dans le coma. Terrible épreuve que Vale passe sur une chaise d'hôpital, à attendre désespérément le réveil de Crawford. Heureusement, elle trouve un peu de réconfort auprès de Slate Allen, un ami de son frère qui vient tous les jours rendre visite à son oncle mourant. Mais voilà un autre imprévu... Au fil des jours, elle se rend compte que son coeur bat plus vite au contact de Slate. Non, elle ne peut ressentir cela, elle n'en a pas le droit. Alors, quand Crawford se réveille, sans aucun souvenir de son passé ni de leur relation, Vale devra sans doute prendre la décision la plus difficile que la vie peut vous infliger...

Mon avis: Je pense qu'Abbi Glines n'est plus une auteure à présenter sur la Bulle. Sa merveilleuse plume en a séduit plus d'un et d'une que ce soit en New Romance ou en New Adult. Elle revient ce mois-ci sur le devant de la scène avec l'histoire de Vale, une jeune femme tout juste diplômée qui va vivre un grand bouleversement.
Depuis l'âge de ses six ans, Vale a toujours su que Crawford serait le seul et l'unique et chose merveilleuse pour elle, c'était réciproque. Pourtant leur destin bascule le jour de la remise de leurs diplômes. Percutés par un camion, Vale s'en sort quasiment indemne, mais l'amour de sa vie se retrouve piégé dans les méandres de sa conscience. La jeune femme refuse de le quitter, mais après plusieurs semaines d'espoir et d'attentes, elle finit par suivre les conseils de ses proches et d'essayer de continuer à vivre en partant à l'université comme elle aurait du le faire avec Crawford... 
Au fils des semaines, le poids de la souffrance s'estompe et Vale commence à vraiment apprécier la vie estudiantine et peut-être un peu trop la présence de Slate, l'ami de son frère. Peut-elle s'autoriser à en aimer un autre alors que Crawford pourrait se réveiller à tout moment? 

En tant que book addict, je sais pertinemment qu'il ne faut jamais avoir de certitudes avec ses futures lectures et pourtant, je me suis faite avoir comme une bleue. Rien qu'en sachant qu'Abbi Glines avait sorti un nouveau roman, je m'étais mise en tête que je l'aimerais car j'aimais trop la plume de cette auteure. La chute n'en est que plus terrible pour moi. Je ne dirais pas que j'ai détesté ce livre car ce serait mentir. Non, cette histoire a des qualités indéniables comme la douceur de la plume d'Abbi Glines ou encore le fait que ce soit une romance plutôt originale sur le fond.
La où cela pêche, ce serait plutôt du côté de la forme, ou bien la mise en place de cette histoire ainsi que le manque de profondeur qui en résulte.
Divisée en deux parties, ce roman manque cruellement d'équilibre. Dans la première partie, nous avons l'histoire du point de vu unique de Vale où parfois le temps semblait long mais intéressant. Puis dans la seconde, Slate s'installe à son tour sans la narration mais tout est précipité, différent si bien que je ne savais plus trop où me situer dans l'histoire. Ce qui est plutôt désagréable. 

Autre point négatif et pas des moindres, le personnage de Vale, et étant l'héroïne du roman, avouons franchement que ça craint. 
Vale est un personnage que j'ai trouvé inconstant, qui manquait clairement d'objectivité dans ses raisonnements, ses choix ou encore ses réactions. J'ai ressenti un léger sentiment de schizophrénie en étant dans sa tête, c'est pas peu dire. Peut-être est-ce dû à la construction du roman (sûrement un peu) ou à un manque d'approfondissement ou de lien entre les deux parties qui ont créé ce sentiment mais la seule impression qui m'ait restée c'était le coche raté de l'auteure.

Heureusement, il n'y a pas que des points négatifs. Le talent que possède Abbi Glines pour faire vivre des sentiments à ses lecteurs est juste incroyable. J'ai eu le coeur serré, le coeur qui bat plus fort parfois aussi et tout cela grâce ou à cause de Slate, son histoire, son oncle. Que ce soit dans la première partie comme dans la seconde, ce personnage possède un potentiel énorme pour faire tomber les lectrices comme des mouches. 

Avant de clore cet avis, j'aimerai revenir sur le résumé erroné de l'histoire, pourquoi avoir fait ce choix? C'est incompréhensible. Mais bon entre ça et les fautes trop nombreuses dans le roman, ça commence à être une habitude...

En bref, un roman qui se lit très facilement. C'est une romance young adult toute douce mais qui reste incomplète à mes yeux, décevant de la part d'Abbi Glines.

Mes extraits:
Depuis ma plus tendre enfance, j’aime les contes de fées. Et je crois au véritable amour. C’était facile pour moi, puisque je suis tombée amoureuse à six ans. Il est plutôt rare que ça vous arrive si jeune. Avec Crawford, on se croyait à part. Cette destinée brillait sur nous et nous a donné si tôt à l’un et l’autre la certitude qu’on avait toute la vie devant nous. Il était mon prince charmant. Durant mon enfance, il n’a pas été absent un seul jour de ma vie. Il me faisait sourire, savourer l’existence que nous partagions. Pourtant, on ne s’attendait pas aux virages serrés que vous réserve parfois la vie. Ceux qui vous anéantissent. Qui vous tombent dessus et bouleversent tout à jamais. Nous n’y étions pas préparés.
***
– Tu sais, Vale, dit-il avec un petit sourire, j’ai l’impression que tu pourrais devenir ma première amie fille. Ça me plaît bien. J’ai eu beaucoup d’amis garçons, qui étaient aussi ceux de Crawford. Je voyais pourquoi Slate ne nouait pas trop de liens amicaux avec les filles. Elles cherchaient autre chose avec lui.
– Il y a un début à tout. Et puis j’aurai besoin d’un ami en commençant la fac.
– On va bien s’amuser à tâcher de convaincre les gens que tu es juste une amie. Personne ne le croira.
J’ouvris ma voiture en lui souriant.
– Ça fera peut-être du bien à ta réputation.
– Ou ça la détruira !
Son regard me confirmait qu’il plaisantait, encore qu’à mon avis, rares étaient ceux qui devaient voir cet aspect de Slate : le type qui faisait la lecture aux enfants à l’hôpital ou à un être comateux qu’il ne connaissait même pas. Il me semblait bien différent de celui que j’avais vu flirter avec une infirmière dans le couloir. Décidément, il présentait plusieurs visages… je me demandais pourquoi il ne cherchait pas à se montrer sous son vrai jour.
– Tu as l’intention de me faire peur ou tu es une bonne conductrice ? demanda-t-il en entrant dans ma voiture.
– Je suis une excellente conductrice.
La pure vérité, surtout après l’accident. Je devenais de plus en plus prudente.
– Très bien, alors je te fais confiance.
J’ai démarré et suis sortie du parking. Ça faisait plaisir d’avoir un passager autre qu’un membre de ma famille à qui parler.
– Qu’est-ce qui va se passer quand il se réveillera ? demanda Slate.
Étrange question. À laquelle je ne sus trop que répondre. Je me suis concentrée sur la route sans rien dire.

Chronique de Sandy Twi-Cops

Broché: 360 pages
Éditeur: Hugo Roman
Collection: New Way

Photo du jour

Sans plus attendre, voici l'identité de notre "BoGoss de la semaine"... Roulement de tambours....

...

...

...

...

... 


... il s'agit de Jason Momoa!!!

Quel regard mais quel regard... Je fonds... J'adoooooore... Et vous?!?

Bonne journée.

De Dimka TwiCops

lundi 12 novembre 2018

LYS STRIKER, Tome 1 : Piégée par le passé de Stéphane Soutoul

Sorti le 09 Octobre 2018

Résumé : Elle tuait les monstres. À présent, elle protège leurs secrets.
Il fut une époque où Lys Striker assassinait des créatures surnaturelles. Un job lucratif dans lequel elle excellait aux côtés de Camélia, son mentor. Lorsque celle qui lui a tout appris est abattue, la jeune fille alors âgée de douze ans se retrouve seule sur le banc des accusés.
Libérée quelques années plus tard, la fleuriste de dix-neuf ans n'aspire plus qu'à un seul désir : se racheter une conduite et profiter d'une vie nouvelle. Mais la disparition d'un de ses proches ne laisse comme autre alternative à Lys que de renouer avec son passé. Elle accepte le chantage de Rosarius, un vampire aussi vénéneux que manipulateur. Ce dernier se propose de libérer l'otage qu'il détient à condition que l'ancienne tueuse exécute une mission pour lui.
Toute la question est de savoir si cet organisateur de paris clandestins pour le moins spéciaux tiendra parole et quelles seront ses règles du jeu.

Mon avis : Après s'être essayé à plusieurs style, Stéphane Soutoul revient à l'Urban-Fantasy. Et après avoir adoré Syldia et les Anges d'apocalypse, j'étais curieuse de découvrir ce nouveau roman, en espérant secrètement, je l'avoue, retrouver un peu de Syldia en Lys. Ben oui, j'avais adoré ce personnage avec un fort caractère et sachant faire preuve d'auto dérision. 
Lys a également de la répartie, du caractère et elle n'abandonne jamais mais j'ai trouvé qu'il lui manquait un peu de la hargne promis par son passé. Je lui laisse le bénéfice du doute car après sept ans à essayer de changer, il est difficile pour elle de renouer avec ses anciens réflexes. Elle se bride de peur de redevenir l'ancienne Lys. 
Malgré quelques redondances, j'ai pris du plaisir à retrouver cet univers de magie, de vampire et de métamorphe, tout comme j'ai pris du plaisir à retrouver la plume de Stéphane.
Pour ce qui est de la narration, nous n'avons que le point de vu de Lys, ce qui nous permet de faire sa connaissance et de nous imprégner de son monde. 

Du haut de ses 19 ans, Lys Striker est fleuriste. Elle mène une vie paisible et tranquille auprès de sa demi-sœur, Laurène, de ses tuteurs, Madeline et André, et de sa meilleure amie, Jasmine. Et tout va bien, puisque c'est la vie qu'elle s'est choisie, surtout après l'enfance qu'elle a eue. Car oui, Lys a été élevée par Camélia, une tueuse professionnelle, qui est morte sept ans plus tôt. 

Mais voilà qu'un vampire se met à saigner les Montpelliérains. Lys n'est pas vraiment concernée et ne veut surtout pas s'en mêler, jusqu'au moment où un proche disparaît et que Rosarius, le Maître des Fils et Filles de la nuit de la ville, fait appel à elle. Si elle veut revoir cette personne saine et sauve, elle doit  renouer avec son passé et abattre le vampire rebelle. 

Lys va devoir braver bien des dangers, mais elle doit surtout renouer avec ses anciens instincts ! Et malgré les conseils de son sexy et taciturne patron, Adonis, Lys va partir en guerre, mais rien ne sera facile !

Lys parviendra-t-elle à sauver l'otage que détient Rosarius ?
Dans quel état mental ressortira-t-elle de cette aventure ?
Restera-t-elle dans le droit chemin où renouera-t-elle avec le crime ?

Au niveau des personnages tout tourne autour de Lys puisqu'elle est le personnage principal. Nous avons donc Laurène, sa demi-sœur.  Elle est aussi pleine de vie qu'elle est insouciante ! Jasmine, sa meilleure amie, est une fêtarde et tente de convertir la sage Lys. Y'a du travail ! Adonis, son patron, passe son temps dans son bureau. Il n'est ni très bavard, ni très démonstratif, mais il cache de grands secrets. On fini avec Rosarius, le vampire qui va faire appel à Lys. Il est aussi charmeur qu'il est manipulateur.

Quand à Lys, elle a eu une enfance particulière puisqu'elle a été recueillie et élevée par une tueuse. Mais elle a décidé de changer de vie et d'oublier son passé mais tout ne va pas toujours comme on veut. Tout ceci ne l'empêche pas d'avoir du caractère, du répondant et de dire ce qu'elle pense. J'ai adoré ses pensées  ! Mais il y a encore beaucoup de zone d'ombre d'avant son arrivée chez Camélia. Nous aurons peut-être les réponses dans le tome 2.

En résumé, un premier tome qui plante le décor et nous présente les personnages. J'ai pris du plaisir à retrouver l'univers de l'urban-fantasy et la plume de Stéphane de Soutoul.
A quand le tome 2 ? 

**Merci à Stéphane et à Rebelles Editions pour cette lecture**

Chronique de Coco Tessie-cops
Pour commander sur le site de Rebelles c'est ICI
A partir de 16 ans
Pages : 282

Photo du jour

Les photos du jour sont de retour... D'accord, ça ne faisait pas si longtemps mais quand même...

Bref, cette semaine va être une "spéciale"... Je vous laisse deviner 😜

Une idée?!? C'est assez simple non?!?

A demain et passez une bonne journée.

De Dimka TwiCops

vendredi 9 novembre 2018

NEVER FORGIVE, de Monica Murphy

Sorti le 8 mars 2017

!!! ATTENTION, risque de spoiler si vous n'avez pas lu le premier tome !!!


Résumé : On dit que la vérité blesse. En ce qui concerne Katherine, elle l'a plutôt anéantie, ruinée, lacérée, déchiquetée. Alors qu'elle tombait amoureuse d'Ethan, il lui mentait. Alors qu'elle s'ouvrait à lui, il a la trahissait. Elle devrait le haïr, mais elle ne peut pas. Ce qui existe entre eux est trop fort pour être détruit. Elle ignore ce que c'est, mais une chose est sûre : elle ne sait plus vivre sans Ethan. D'une certaine manière, étrange, dangereuse, inquiétante, elle a besoin de lui.
Une bouleversante conclusion pour l'histoire d'amour la plus interdite qui soit.

Mon avis : Je vous parlais de la première partie de cette histoire juste ici, hey me revoilà avec la suite et fin.... Je vous avouerai qu'une fois fini la première partie de cette histoire, j'ai directement enchainé avec la seconde mais histoire de vous faire patienter, la chronique ne vient qu'aujourd'hui 😉

Nous retrouvons dont nos deux héros, Katherine et Ethan alias Will. La fin de Never Forget m'avait laissé sur une fin qui donnait envie de connaitre la suite.

La véritable identité d'Ethan a été découverte par Katerine! Cet homme a qui elle a fait confiance les yeux fermés n'est autre que Will, son Will. Le Will de son enfance, son sauveur et accessoirement le fils de son ravisseur/violeur/tortionnaire. Ne sachant pas comment gérer cette nouvelle, elle décide de se tenir éloignée de lui.

De son coté, Ethan/Will est "dévasté" d'avoir perdu une nouvelle fois l'amour de sa vie. Il décide donc qu'il va la laisser tranquille et se persuade que c'est mieux ainsi. Katherine se portera mieux sans lui et pourra se reconstruire sans les fantômes de son passé. Sauf qu'il ne peut pas se résigner à l'oublier ainsi... Tant pis, il tentera le tout pour le tout et ça marchera!

Nos deux tourtereaux sont bien conscients que leur amour ne pourra pas être accepté par tout le monde. Leur histoire est des plus compliquées. Pour la famille de Katerine, Will est le fils de son père et donc forcément mauvais comme lui et même si ce n'est pas le cas, il symbolisera toujours ce qui est arrivée à leur fille/soeur.

D'un autre coté, il y a toujours la fameuse journaliste - Lisa - qui cherche la vérité. Et lorsque des photos de leur couple est diffusée dans les médias, Kathernie a peur du regard des autres et n'est pas sûre d'être assez forte pour l'ignorer. Quant à Ethan/Will, il est persuadé qu'ils vont y arriver. Ils sont les seuls à comprendre le lien qui les unis. Il en est certain : ils sont fait pour vivre ensemble et à jamais!

Ne dit-on pas que l'amour peut tout surmonter et qu'on est plus fort à deux?!?

Alors vont-ils réussir à surmonter cette nouvelle "épreuve"? La famille de Katherine va-t-elle accepter l'homme qui partage sa vie? 

La narration est toujours du point de vue soit de Katherine, soit d'Ethan/Will mais - je ne vous en dirais pas plus - deux autres personnages vont donner de la voix!

En bref, cette seconde partie est toute aussi prenante que la première. Je suis toujours autant attachée à Katherine et Ethan et de leur fabuleuse histoire. La plume de Monica Murphy est encore une fois fluide et il y a quelques rebondissements auxquels ont ne s'y attends mais alors pas du tout! A vous de découvrir cette fabuleux histoire sombre qui - comme je vous l'avais d'ores et déjà dit - est malgré tout romantique.

Mes extraits :
Lorsque je quitte le cabinet de Sheila, quarante-cinq minutes plus tard, le ciel est maussade et je suis accueillie par des gouttes de pluie. Je me précipite vers ma voiture. L'odeur familière de mon propre parfum flotte dans l'habitacle.
Je ferme les yeux et j'inspire profondément, en quête de courage et de sérénité. Je ne dois pas oublier que c'est moi qui choisis. Moi qui décide. Par conséquent, c'est en moi que je trouve le pouvoir de m'épanouir. ça fait psychologie de comptoir, dit comme ça, mais c'est vrai. Si je décide d'être malheureuse, alors je le serai. Si je décide d'être en colère et de laisser ma colère me pousser, c'est aussi mon choix.
Pour une fois dans ma vie... c'est moi qui choisis.
* * *
Les souvenirs me reviennent, un par un. Quand j'ai trouvé Katie la première fois. La façon dont j'ai pris la fuite. Le moment où je suis revenu et où elle ne croyait pas que je voulais sincèrement l'aider. La peur dans ses yeux, son hésitation. Elle ne me fait pas confiance. Pour elle, j'étais un monstre.
Le pire, c'est que j'en suis un. Sauf qu'à la différence de mon père, au lieu de lui faire mal sur le plan physique, je lui en fais sur le plan émotionnel. Et c'est vraiment dégueulasse.
Je n'ai pas le choix.
Il faut que je laisse Katie tranquille.
* * *
La serveuse réapparaît quelques minutes plus tard avec nos sushis. Lorsque Katie essaie d'en attraper un, il glisse et se disloque lamentablement en tombant dans son assiette.
- Je suis vraiment nulle, dit-elle en riant.
- Une nulle mignonne, alors.
Je prends une autre gorgée de saké. Je commence à avoir chaud et la tête un peu dans du coton. Ce qui est sûr, c'est que je ne ressens ni tristesse ni douleur.
Elle arrête de rire et devient on ne peut plus sérieuse.
- Tu le penses vraiment?
- Bien sûr. Tu est très belle Katie.
Elle baisse les yeux et se mordille la lèvre. Cette fille... Elle va me rendre fou.
- Personne ne te l'a jamais dit?
Elle relève doucement la tête, et ses grands yeux bleus sont sur le point de me faire perdre la raison.
- Personne à part toi.
- Tout le monde est aveugle, alors.

Chronique du tome 1


Chronique de Dimka TwiCops

Broché : 384 pages
Editeur :  Editions Harlequin 
Collection : &H POCHE

Extrait du jour

J'avoue... J'ai pas été sympa sur l'extrait d'hier alors pour me faire pardonner, je vous dévoile tout de suite de quel livre il était tiré....


* * *

J'espère que vous avez apprécié cette semaine d'extrait!

Passez un bon vendredi et un excellent week-end!!! On se retrouve lundi!!!

De Dimka TwiCops

jeudi 8 novembre 2018

LES IMMORTELS d'Amanda Bayle

Sorti le 6 novembre 2018

Résumé: Une troisième guerre mondiale éclate et menace d’annihiler toute forme de vie terrestre. Dans ce chaos total, un groupe de créatures sort du silence : les Immortels. En quelques mois seulement, ils mettent fin au conflit et prennent le pouvoir. Sept ans plus tard, dans ce monde dévasté, Ève, une jeune femme meurtrie et endurcie par la guerre, tente de trouver sa place. Un seul mot la guide : survivre. Pour y parvenir, elle évite à tout prix de croiser la route des Immortels, des monstres à ses yeux. C’est sans compter avec l’arrivée d’un vampire : Luderik Frodeson. Cet Immortel puissant, terrifiant et orgueilleux va totalement bouleverser sa vie en décidant de faire d’elle sa future Compagne. Parviendra-t-elle à échapper à ses griffes ? Ou verra-t-elle ses convictions s’envoler au rythme des épreuves qu’ils vont traverser ? Dans un monde où règne l’anarchie, leur différence sera peut-être leur plus grande force.

Mon avis: Avant toutes choses, j'aimerai remercier les Editions Cyblog pour m'avoir permise de lire cette histoire en avant première. Il ne m'a pas fallu longtemps avant de me lancer dans cet univers particulier où la dystopie se mêle efficacement au surnaturel.
Un monde qui après avoir été détruit par les guerres et la folie des hommes qui aura eu pour incidence de faire sortir de plus gros prédateurs de leurs tanières afin de préserver la planète: les Immortels. Vampires, Loups Garous, Sorciers ou encore Fées règnent désormais de concert même si les Vampires, créatures un peu plus imbues d'elles-mêmes, dominent par leur force. Les humains survivent désormais comme ils peuvent, se rassemblant en deux clans, les Fanatiques, pros Immortels et ceux qui les haïssent, les craignent les anti-Immortels. C'est ainsi que nous rencontrons Eve.
Eve vit dans un squat et réprouve la dominance des Immortels, alors quand des vampires se  pointe et décide qu'elle fait parti des choisies pour devenir une Compagne, la jeune femme montre les dents. Seulement Luderik sait qu'en choisissant aussi sa meilleure amie, Eve se montrera plus docile. Prise au piège mais décidée de s'enfuir à la moindre occasion, Eve joue le jeu mais risque de changer rapidement d'avis car même si les Immortels sont régis par des pratiques anciennes et avilissantes, un plus grand danger semble les attendre dehors hors de la protection de Luderik.

En voilà une jolie surprise! Bien que ce ne fut pas un coup de coeur, j'ai vraiment passé un agréable moment avec ce roman. Le style d'écriture est plutôt bon et même addictif sur la deuxième partie du livre qui bouge bien plus, même si je dois avouer que j'ai parfois eu le poil hérissé par certaines situations. Toutefois, en dehors de cela, l'histoire est plutôt bien construite, et monte en puissance après ce premier tome qui met en place l'univers riche de l'auteur. 

Du côté des personnages, là encore, c'est une réussite. Bien qu'il y ait un point de vu externe, chaque personnage livre quand même le fond de sa pensée, ce qui m'a permis de m'attacher - ou pas -  à chacun d'entre eux.
Eve est un personnage plutôt difficile à cerner. Elle a énormément de caractère, n'hésite pas à affronter les Immortels. On sent d'entrée qu'elle va mener la vie dure à Luderick, ce qu'il semble apprécier par ailleurs. Puis elle semble s'affadir au fil des pages, se conformant, se fondant dans le décor, ce que j'ai moins apprécié. Et pourtant, je me suis attachée à elle. Elle possède ce petit truc qui la rend touchante. Elle est forte et faible à la fois.
En ce qui concerne Luderick, au début du livre, je ne l'aimais pas du tout. Terriblement hautain, carrément misogyne. Puis, on apprend à le connaître et on s'attache à ce vieux vampire qui semble renaître aux côtés de l'humaine.
Terriblement cliché me direz-vous, et dit comme ça, ça y ressemble, mais pendant ma lecture, rien n'y paraît, c'est fluide, efficace.

En bref, une bonne lecture avec quelques faiblesse au début mais qui finit par happer au point d'en redemander. Encore merci aux éditions Cyplog, je ne manquerai pas de lire la suite!

Mes extraits:
— Eh bien, eh bien, les filles, vous nous faussez déjà compagnie ?
L’agresseur d’Ève finit par relâcher sa prise pour la faire pivoter face à lui. Le souffle coupé, elle leva la tête vers son visage. De longs cheveux blonds et raides qui lui arrivaient juste en dessous des épaules, des yeux d’un vert d’eau très pâle, presque translucide, une carrure puissante et un torse large qui lui donnaient des allures de bûcheron.
À ses côtés, son compagnon avait lâché le col de Lise et la tenait maintenant par le bras. Moins massif que le blond, son teint était tout aussi pâle, et ses yeux aussi vifs. Avec ses cheveux châtains et ses prunelles noisette, il paraissait néanmoins un peu moins dangereux que son acolyte et souriait, l’air amusé. Ève croisa le regard dépité de son amie. Toutes ces années d’errance leur avaient appris à reconnaître un combat perdu d’avance ; inutile de lutter, elles ne faisaient clairement pas le poids. Le grand blond l’entraîna sans ménagement vers l’entrée du gymnase. Sa prise sur ses épaules commençait à être vraiment douloureuse, mais elle ne lui fit pas l’honneur de se plaindre. Les dents serrées, les poings crispés, elle réfléchissait à toute allure, cherchant une échappatoire.
Malheureusement, il n’y en avait pas !
À qui avaient-elles affaire, au juste ? Des bandits ? Des violeurs ? Des fanatiques servant les vampires ? Ou des Immortels prédateurs ? Aucune idée ! Elle ne parvenait pas à déterminer la nature des deux hommes. Celui qui tenait Lise ouvrit en grand la porte du gymnase. D’une poussée entre les omoplates, l’agresseur d’Ève la propulsa à l’intérieur.
— En voilà deux de plus ! lança-t-il.
Elle faillit perdre l’équilibre, mais Lise la retint. Un silence de mort régnait dans le bâtiment. Deux autres individus se trouvaient au centre de la pièce principale, debout devant les nomades qui s’étaient tous recroquevillés dans un coin, tremblants de terreur. L’un des deux inconnus était assez petit, les cheveux en bataille, d’une couleur marron-sale, et les yeux noirs ; il affichait une expression mauvaise. Ève sentit un frisson de peur et de dégoût remonter le long de sa colonne vertébrale. Son instinct lui criait de fuir cet homme au plus vite, son estomac se noua et elle dut détourner le regard un instant pour chasser un élan de panique.
Puis, ses yeux tombèrent sur le quatrième type…
Merde. Vampire ! Sauve-toi !
***
Un demi-sourire aux lèvres, il lui fit signe de le rejoindre.
Aïe, c’est ton tour, ma vieille…
Tout à coup, sa gorge était sèche et ses jambes pesaient une tonne chacune.
— J’ai un cadeau pour toi, Ève, annonça-t-il d’un air moqueur lorsqu’elle fut devant lui. Mais il va falloir être gentille si tu veux l’obtenir.
— Je ne veux pas de cadeau, répliqua-t-elle aussitôt.
À cette seconde, elle aurait souhaité que sa voix paraisse plus dure et assurée.
— Oh, mais je suis certain que celui-ci te fera plaisir ! À moins que tu n’aies peur d’être gentille avec moi ?
Peur ? Non ! Elle ne ressentait aucune peur. De l’angoisse et du dégoût peut-être, de la nervosité et un peu de tension, mais pas de terreur. Et même si cela avait été le cas, elle aurait tout fait pour le lui cacher. Sans ciller, elle soutint donc son regard bleu, ce qui parut le ravir. Mais lorsqu’il fit un geste dans sa direction pour prendre sa main, elle ne put s’empêcher de reculer précipitamment.
Sa réaction le fit rire. Il haussa les épaules et s’installa dans un des fauteuils près du feu. Quoi ? C’était tout ? Elle reculait devant lui et il n’insistait pas ? Perplexe, elle resta debout au milieu de la pièce, jusqu’à ce qu’il se décide à ouvrir la bouche.
— Viens ici, déclara-t-il d’un ton ferme en lui indiquant de s’approcher.
Sa réponse fusa du tac au tac.
— Pas question. Je ne suis pas un chien à qui on donne des ordres.
Autant pour ses bonnes résolutions, elle ne parvenait décidément pas à faire profil bas. Il haussa légèrement un sourcil et lui répondit d’une voix très calme.
— Des ordres ? Je sais très bien donner les ordres. Tu te souviens : ma voix, dans ta tête, au squat ?
Oh oui, elle se rappelait parfaitement ! Un nouveau frisson la parcourut des pieds à la tête.
— Soit tu viens jusqu’à moi de ton plein gré, soit je t’y oblige : à toi de choisir.

Chronique de Sandy Twi-Cops
Broché: 408 pages
Editeur: Cyblog
Collection: Fantastique

Extrait du jour

Qu'est-ce que j'aime ces extraits du jour. Pas vous?!?

La réponse d'hier en image...
Au pays de l'ailleurs de Tahereh Mafi

Je trouve cette couverture magnifique 😍

Allez... Passons aux choses sérieuses, soit l'extrait du jour...

* * *

Combattre? Vous m’avez bien regardée? Je suis aussi molle qu’une guimauve et aussi vive qu’un escargot!

* * *

Oups... Pas facile, facile celui-ci, désolée.

Courage et à demain pour la réponse!

De Dimka TwiCops