samedi 13 février 2016

After le casting !

On continue avec les adaptations et on s’intéresse maintenant à After d'Anna Tood puisque celui qui interprétera Hardin Scott au cinéma a été dévoilé !

Et il s'agit de ... Daniel Sharman
Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine
Alors, que pensez-vous de ce choix ?
Perso, je le trouve trop "poupon" et pas du tout bad boy ... mais à voir !!

De Coco Tessie-cops

Cinquante Nuances Plus Sombre ... le casting continue !!

A trois jours du début du tournage, le casting continue !

Après Elena et Leïla, il est l'heure de mettre un visage sur Jack Hyde et Gia Matteo.

C'est donc Eric Johnson qui jouera le rôle du patron d'Ana.
Afficher l'image d'origine
Et Arielle Kebbel sera l'archictecte du tome 3.
Afficher l'image d'origine
Source

De Coco Tessie-cops

vendredi 12 février 2016

NÉS A MINUIT - Renaissance, Tome 2, Alliance de C.C. Hunter

Sortie le 14 janvier 2016

***Attention spoilers sur les tomes précédents***

Couverture de Nés à Minuit - Renaissance, Tome 2 : Eternal4ème de couverture : Della Tsang s'est toujours sentie différente. Pourtant, après avoir dû dissimuler pendant des années ses pouvoirs de vampire aux humains, elle se sent enfin chez elle à Shadow Falls, le pensionnat pour surnaturels. Mais sa vie est de nouveau bouleversée, quand, touchée par un virus mortel, elle n'a d'autre choix que de subir une autre métamorphose vampirique pour survivre.
Cette renaissance a un prix : elle la lie irrémédiablement à Chase. Cet énigmatique vampire connaît déjà beaucoup trop de ses secrets, et être attachée à lui pour l'éternité est la dernière chose que Della aurait souhaitée. D'autant que l'étrange attirance qu'elle ressent pour lui trouble davantage ses sentiments pour Steve, le séduisant métamorphe. Et le cœur déchiré de Della n'est pas au bout de ses peines. Alors qu'elle enquête pour l'URF, le département du FBI qui s'occupe des surnaturels, elle découvre des éléments dérangeants du passé de son père, la faisant douter de tout ce qu'elle a toujours cru vrai... et surtout de sa place dans le monde qu'elle aime.

Mon avis : Après avoir eu un vrai coup de cœur pour le premier tome de ce spin-off sur Della, il était évident que je me jetterai sur le second tome dès sa sortie, notamment après cette fin qui avait complètement bouleversée notre vampire préférée.

« Rappelez-vous, après avoir sauver Holiday et son bébé, Della avait subit la seconde transformation, celle qui ferait d’elle une Survivante, une vampire aux pouvoirs encore plus grands que ses congénères. Toutefois, pour se faire, Chase, le vampire envoyé par le conseil pour veiller sur Della, avait dû faire un choix entre sauver la caractérielle mais néanmoins forte Della ou son cousin beaucoup plus faible qu’elle. Une fois le choix fait, il avait ainsi liée Della à lui pour toujours, sans lui demander son avis.
Chan n’avait donc pas survécu et elle était empêtrée dans un lien dont elle ignorait les conséquences alors qu’elle est déjà en couple avec Steve, le métamorphe. Puis Derek lui avait apporté le coup de grâce en lui apprenant que sa tante qu’elle pensait être devenue vampire aussi, était réellement morte mais assassinée et que l’unique suspect était son père. »

Nous retrouvons donc Della à Shadows Fall, la cascade l’appelle mais sur place, quelqu’un s’autre s’y trouve déjà… Chase ! Lui aussi prétend que la cascade l’appelle. Mais Della lui en veut toujours, elle ne comprend pas comment il a pu la choisir à Chan et qu’il ait choisi de la lier à lui sans lui demander son accord.
C’est alors qu’une vision va les assaillir tous les deux. Un jeune couple de vampire est en danger et un fantôme leur demande de les sauver mais sont-ils toujours en vie ? Ils en sont persuadés.
Ils se lancent alors tête baissée dans une enquête qui pourrait se révéler bien plus importante pour Della, importante au point d’avoir de grosses répercussions sur son existence entière.
Saura-t-elle gérer la situation ? Saura-t-elle faire face au lien qui la lie à Chase alors qu’elle aime Steve ? Et Chase qui est-il vraiment ?

Je ne vous cache pas que ce fut un vrai plaisir de retrouver le monde de Shadow Falls, Kylie, Miranda ou encore Holiday et Burnett mais surtout pour savoir enfin ce qui va se passer entre Della et Chase (ouaip Team Chase lol).

L’histoire est toujours aussi prenante, la dose de suspens suffisante pour retenir notre attention sans oublier les petites pincées d’amour jetées ici et là qui permet à mon cœur de midinette de fondre comme un marshmallow sous le feu.

Toutefois, ce n’a pas été un coup de cœur comme pour le premier tome. Il m’a manquée un petit de je-ne-sais-quoi qui fait que je n’ai pas eu le cœur qui bat à 200 pour savoir la suite. Peut-être l’action qui est longue à arriver.
Mais bon, ça ne m’a pas empêchée de le dévorer quand même et d’en apprécier les tenants et les aboutissants. Ce tome est une mine de surprises et pas toujours bonnes pour nos personnages principaux comme secondaires.

Della dans ce tome, ne sait pas sur quel pied danser, sur tous les niveaux, amicaux, amoureux ou travail mais elle se débat comme elle peut.
J’apprécie toujours autant sa détermination même si par moment elle a ses faiblesses, elle arrive toujours à se reprendre et faire face.

Chase est quant à lui, le personnage à découvrir, toujours énigmatique, il n’en dévoile pas plus qu’il ne le faut et pourtant on ressent profondément son attachement pour la vampire.

En bref, un second tome très très très légèrement moins bon que le premier mais qui tient quand même toutes ses promesses. J’ai vraiment hâte de connaître la fin de toute cette histoire.

Extraits :
– Il glissa une main sous son tee-shirt, et elle ne fit rien pour l’en empêcher. Elle en avait autant envie que lui. Elle ne comptait pas se laisser entraîner jusqu’au bout, mais cet instant, là… c’était juste ce dont elle avait besoin. Et puis, elle ne faisait qu’obéir aux ordres de Burnett. Elle profitait de son adolescence.
Soudain elle entendit quelque chose – des voix, et des bruits de pas qui se dirigeaient vers le bungalow.
******
– Oh merde !
Rapide comme l’éclair – enfin, comme un vampire –, elle défit sa ceinture de sécurité et, consciente de l’appareil photo posé entre ses pieds, choisit la seule autre solution possible. Elle se jeta entre le levier de vitesse et le tableau de bord et cacha son visage sur les genoux de Chase.
– Ça va pas, non ? s’exclama-t-il en sursautant si violemment que ses fesses décollèrent de son siège.
Emportée par son élan, elle lui avait peut-être donné un coup de menton mal placé… et elle avait le menton pointu. Tant pis, elle s’en fichait complètement. Enfin, non, elle ne s’en fichait pas du tout. Elle aurait vraiment préféré éviter de se retrouver dans cette posture délicate, mais elle ne pouvait pas faire autrement. Impossible.
C’était bien simple : soit elle gardait le nez posé contre la braguette de
Chase, soit elle risquait que son père la voie dans une décapotable conduite par un beau gosse. Elle opta donc pour la braguette. Son père piquerait une crise s’il l’apercevait.

Chronique Tome 1 

Chronique de Sandy Twi-cops
Broché: 418 pages
Éditeur : Michel Lafon

Photo du jour

Déjà vendredi !!! BOUHOU !!!
S'il ne fait rien ce weekend... ;-)
Source ICI

De Lna Tessie-cops

jeudi 11 février 2016

BEFORE YOU BREAK de Christina Lee

Sortie le 3 Février 2016

***Attention, des scènes de sexe explicites***

4ème de couverture
Elle : Profondément marquée par le décès de son frère et incapable de se libérer de l’emprise de son petit ami volage, Ella noie sa souffrance dans ses études de psychologie. Bénévole pour une hotline de soutien psychologique sous le nom de Gabriella, elle se met à recevoir des appels réguliers d’un certain Daniel rongé par des idées suicidaires.
Lui : Quinn, bad boy sexy au cœur tendre, a un lourd secret à cacher et cherche à expier ses fautes. Sous le pseudonyme de Daniel, c’est lui qui appelle souvent Gabriella, en qui il trouve une oreille attentive et une voix rassurante pour remonter la pente. 
Eux : Au fil de leurs échanges, une complicité plus qu’amicale se développe entre Gabriella et Daniel, alors même qu’ils ne se reconnaissent pas quand ils se rencontrent « en vrai »…

Mon avisQuel plaisir de se plonger dans les univers de Christina Lee...et malgré des parutions qui ne se font pas dans l'ordre chronologique ;-)
Ok, ça peut en perturber certaines mais je ne peux pas attendre, il faut que je les lise !!

Dans ce tome, nous allons suivre Gabriella, alias Gabby, alias Ella. Cette jeune femme fière de ses origines Polonaises et qui suit des études en psychologie. Une jeune femme blessée par la vie, qui essaie de reprendre espoir tout en aidant les autres, forte de sa douloureuse expérience. Compliquer de continuer sa vie quand on vous a arraché un membre cher, quand on s'est sentie coupable pendant longtemps de ne pas avoir été plus attentive, plus présente. Oui, travailler quelques soirs par semaine pour une hotline de prévention du suicide ce n'est pas évident, parfois inquiétant mais tellement gratifiant. Un réconfort tout particulier lorsque notre amie va converser, via cette hotline, avec un certain Daniel  aux idées suicidaires. Chaque soir, elle va tâcher de le faire parler un peu plus, de l'aider à mettre des mots sur son mal être, à comprendre ce qui le fait se sentir si coupable.

Le reste de son temps est consacré à ses amies, à son petit ami Joel et à sa famille. Une famille qui a toujours été unie et présente... et pourtant cela n'a pas empêché son frère Christopher de se suicider. Son amie Avery qui a été présente au pire moment de sa vie et qui partage un appartement avec elle maintenant. Un petit ami étudiant et joueur de base-ball mais qui ne semble plus correspondre à ses attentes. Elle se demande d'ailleurs si il lui est fidèle...et pourtant cette relation, même bancale, lui apporte une sensation de stabilité. 
Mais elle doit bien admettre que cette histoire entre eux n'est plus satisfaisante. Ella ne supporte plus ces soirées à la fraternité où ces mecs passent leur temps à jouer mais surtout à boire ! Des soirées où elle retrouve une multitude de groupies qui ne font pas que tourner autour de Joel et ses potes. Ils ne sont peut-être pas tous à mettre dans le même panier... Quinn, le capitaine de l'équipe de base-ball. Il ne boit que rarement et jamais au point de se mettre minable ! Il ne participe que rarement à ces soirées, on ne le voit jamais avec une fille et est toujours prévenant.
Et c'est naturellement qu'une sorte de lien va se nouer entre Quinn et Ella. Parce que Joel n'est pas attentionné et présent, parce que Quinn en pince pour la jeune femme et que Ella réalise que non seulement Quinn est magnifique mais qu'elle ne s'est jamais sentie aussi désirable que depuis que ce jeune homme la regarde.

C'est d'autant plus troublant que nos deux jeunes amis ne savent pas qu'ils se "fréquentent" via la hotline. Car Daniel n'est autre que Quinn et Ella, Gabby. 
Quinn, ce beau jeune homme, brillant, issu d'une famille réputée de la région mais qui cache une histoire douloureuse. Un drame qui l'accable chaque jour un peu plus. Pourtant, depuis qu'il discute avec Gabby et qu'il côtoie Ella, il se met à espérer, à croire en un avenir plus serein. 
Mais pour qu'une relation puisse marcher, il faut être sincère. Une chose que Ella réussit à faire mais pas Quinn. Sa culpabilité le ronge tellement qu'il a peur que la jeune femme en vienne à le rejeter le jour où elle apprendra son secret.

Quel est le secret qui consume Quinn ?
Parviendra-t-il à faire disparaître cette culpabilité où va-t-elle l'emmener jusqu'au point de non retour ?
Ella et lui ont-ils l'ombre d'une chance ? 

Tout comme pour les deux précédents livres, j'ai pris un plaisir énorme à lire l'histoire de Quinn et Ella. Christina Lee est une auteure qui me bouleverse par les sujets qu'elle traite, par ses personnages, par le choix de ses mots et la façon dont elle décrit les scènes intimes...jamais rien de vulgaires, toujours pleines de sensualité.
Une histoire à deux voix, pour notre plus grand plaisir ;-)

Merci à Black Moon pour cette lecture.


Mes extraits :
Ce que je voyais chez Quinn, tout au fond de ses yeux, c'était un tempérament indompté malgré sa surface lisse. Passionné, indiscipliné, qui me donnait envie d'envoyer balader tous mes principes et de laisser surgir mon côté sauvage et insoumis avec lui.
Tous mes fantasmes au sujet de Quinn ne faisaient que me détourner des dures réalités que je devais affronter concernant mon propre couple. J'avais toujours su que Joel était un coureur, mais depuis le commentaire sur les "canons" l'autre soir, je me demandais s'il était allé jusqu'à me tromper pour de vrai.
**********
Je remarquai le durcissement de ses tétons sous le haut de son maillot.
- Est-ce que tu veux...
Je remontai ma main le long de son épaule, jusque dans sa nuque, et elle eut un frisson. Elle plongea ses yeux dans les miens et prit de fermes inspirations par le nez.
- Dis quelque chose, Ella, murmurai-je.
Elle secoua la tête et glissa ses doigts sur ma taille. Ses mains semblaient en feu et ma peau se mit à picoter comme si elle allait s'enflammer.
L'intensité de l'instant me serra l'estomac et je collai mes hanches contre elle avant de la plaquer contre le mur. J'étais certain qu'elle avait conscience de mon excitation à travers le tissu de mon short.
Un gémissement monta dans sa gorge et elle laissa sa tête retomber contre le mur de brique.
Je me pencha en avant et passai mon nez le long de sa mâchoire. Je résistai à l'envie de lécher sa peau. Quand je m'écartai, le désir qui brûlait dans ses yeux était aussi manifeste que le mien.
Je n'aurai pas dû continuer. Je le savais. Elle sortait avec Joel. Et elle devait se dire la même chose.
Mais, maintenant, je ne doutais plus une seconde qu'elle avait envie de moi. Et, putain, moi aussi.
**********
Je savais que je ne pouvais pas franchir le cap avec elle avant d'être sûr de moi. Sûr de pouvoir lui donner tout ce qu'elle méritait et de pouvoir tout lui dire.
En plus, cette expérience pourrait être le point de non-retour, me faire basculer. Il deviendrait alors très difficile pour moi de la quitter si elle décidait, une fois que je lui aurais tout avoué, qu'elle ne voulait pas de moi. J'éprouvais pour Ella des sentiments que je n'avais jamais ressenti pour aucune fille.

Chroniques de Promise me this et de All of you 

Chronique de Lna Tessie-cops
Broché :320 pages
Edition : Hachette
Collection : Black Moon Romance

Photo du jour

Alors les filles, trop de cheveux ? Trop de muscles ? Trop de poils ?

Dommage ! Il ne sera QUE pour moi !! 
POUSSEZ-VOUS !!! J'ARRIVE !!
Source ICI

De Lna Tessie-cops

mercredi 10 février 2016

JEUX INTERDITS #1 d’Emma Green

Sortie Ebook le 23 Septembre 2015

Couverture de Jeux interdits - Vol. 1
4ème de couverture : Parce qu’aimer un enfoiré, c’est déjà un challenge en soi, mais aimer son demi-frère… C’est presque hors-la-loi.
A 15 ans, j’ai rencontré mon pire ennemi. Sauf que Tristan Quinn était aussi le fils de la nouvelle femme de mon père. Et que ça faisait de lui mon demi-frère.

Entre nous, la guerre était déclarée. Et on n’a pas tenu deux mois sous le même toit. A 18 ans, le roi des emmerdeurs revient du pensionnat où il a été envoyé pour le lycée. Il a son diplôme en poche, les yeux les plus perçants qui soient et un sourire insupportable que j’ai envie d’effacer de sa gueule d’ange. Ou d’embrasser juste pour le faire taire. Entre Liv et Tristan, c’est à celui qui tiendra le plus longtemps. Sans craquer. Sans commettre un meurtre. Ou pire, sans tomber éperdument amoureux.

L'avis de Sandy : On m’avait parlé de cette petite série de livres et quand j’avais su que c’était une histoire entre demi-frères et sœurs, j’ai passé mon tour, l’inceste trop peu pour moi. Puis les 6 volumes ont été publiés en un seul, 4 mois après, autant vous dire une éternité pour ma mémoire lol. Du coup, je l’ai lu sans faire attention à la quatrième de couv’ et qu’est ce que j’ai bien fait. Comme quoi, il ne faut pas toujours se fier à un résumé…

Olivia, dit Liv, est une jeune femme de tout juste 18 ans, elle est assez discrète voir effacée mais surtout elle déteste être au centre de l’attention. Quasi abandonnée par sa mère mais choyée par son père, ils décident de quitter Paris pour revenir habiter près de chez sa grand-mère paternelle aux Etats-Unis. Tout allait bien dans le meilleur des mondes, jusqu’à ce que son père décide de se remarier avec Sienna Lombardie, une chef d’affaire très réputée dans la chaîne hôtelière mais aussi veuve et maman de 2 enfants, Tristan, 18 ans et Harrison, 3 ans.

Tristan est tout l’inverse de Liv, c’est un putain de beau gosse (mélange de Brad Pitt plus jeune et de Chase Crawford) et il le sait. Orphelin de père à l’âge de 14 ans, Tristan est surtout vu comme un rebelle qui aime choquer et emmerder son monde mais plus particulièrement Liv. Du sel dans le café ou encore paroles provocantes, pour lui Liv n’est pas sa demi-soeur ...
Mais de l’amour à la haine, on dit toujours qu’il n’y a qu’un pas…

Que dire de plus à part que cette histoire est l’un de mes petits coups de cœur de ce début d’année.
Une écriture fluide du point de vue de Liv, une belle histoire impossible et des personnages secondaires adorables et détestables, j’ai ri, j’ai pleuré à grosses larmes, donc que demander de plus ? Bon ok, je demande la suite maintenant et tout de suite car cette fin est juste insupportable et que le premier volume du tome 2 ne sort que dans deux jours mais heureusement j’ai une PAL gigantesque.

J’ai adoré les personnages principaux qui ont fait fondre mon cœur de midinette. Même si Liv peut paraître prude ou que sa tendance à ne pas vouloir être jugée par les autres peut être agaçante, elle n’en reste pas moins une jeune adulte et réagit comme telle. Pour une fois, on n’a pas une jeune femme de 18 se comportant comme une fille de 15 ans ou comme une femme de 30 piges.

Que dire de Tristan, même s’il est joueur et un brin macho, il n’en reste pas moins quelqu’un sur qui on peut compter. Il a lui aussi ses blessures et pourtant il porte Liv à bout de bras. J’ai totalement craqué pour lui ♥
En ce qui concerne les personnages secondaires, j’avoue avoir adoré Craig, le père de Liv, Harrison, le petit frère de Tristan et Betty-Sue la grand-mère de Liv. Avec ces trois personnages-ci, j’ai oscillé entre tendresse, fou rire et larmes. J’ai adoré détester la froide Sienna, un semblant de mère et d’épouse. Par contre, j’ai moins apprécié les meilleurs amis de Liv qui me sont apparus fades ou surjoués.

Vous me direz, mon avis ressemble à un gros coup de cœur, j’aurais bien aimé mais non. Malheureusement, certains passages m’ont parus parfois longs et surtout je n’ai pas compris pourquoi l’on qualifiait cette histoire d’inceste. Quand deux ados qui ne se connaissent pas ou peu et n’ont aucun lien de sang, je ne vois pas où est le problème, ce n’est pas comme s’ils avaient été élevés ensemble depuis tout petits non plus.

En bref, un premier tome que j’ai adoré. Une écriture simple et efficace, des personnages bien décrits et bien utilisés, qu’ils soient principaux ou secondaires. Une histoire superbe avec un final apocalyptique même si le thème de l’inceste pour moi n’avait pas lieu d’être.

Les exrtaits de Sandy :
– Salut, finit-il par me dire, un ton plus bas.
Sa voix est grave mais son regard aussi. Je pensais qu’il jubilerait d’avoir vu juste pour ma tenue. À la place, il m’observe, attend ma réaction. Je déteste cette assurance qui lui fait tolérer le silence. Et même adorer tous les moments de malaise qu’il est capable de provoquer. Cet enfoiré serait vraiment beau s’il ne le savait pas tant. Je ne l’ai jamais dit à personne, mais je trouve qu’il ressemble à Brad Pitt jeune. En juste un peu moins blond. Mais il a tout le reste. À la fois « mec mignon » et « mâle dominant ». Souriant mais mystérieux quand même. Qui se la joue cool mais qui peut devenir impitoyable sans qu’on s’y attende.
Un insupportable mélange de sex-symbol et de bad boy.
******
[Bon, on est bien avancés… Ça peut être n’importe qui, on ne résoudra pas ce mystère ce soir. Un dessert, Sawyer ?]
[Même par SMS, il faut que tu m’appelles par mon nom de famille…]
[J’aime bien t’appeler comme ça.]
[Parce que ça m’énerve ?]
[Entre autres. Aussi parce que ça me rappelle qu’on ne porte pas le même nom, toi et moi...]
******
– J’allais te proposer la même chose, prononce sa voix grave sur un ton enfin sérieux. Et quand j’ai dit que tu étais ma demi-sœur, tout à l’heure, je plaisantais. On n’est rien l’un pour l’autre, Sawyer. Et je tiens à ce qu’on le reste, ajoute-t-il en se frottant les cheveux derrière le crâne.

Chronique de Sandy Twi-cops
Format : Format Kindle
Taille du fichier : 1118 KB
Nombre de pages de l'édition imprimée : 80 pages
Editeur : Editions addictives

Photo du jour

Mercredi... on va être sage ! 
Non, pas de manette, pas de canette, pas de zappette... un LIVRE !! 

Source ICI

De Lna Tessie-cops

mardi 9 février 2016

BIENTÔT 40 ANS, ET ALORS? Yoda n'était qu'un bébé au même âge ! de Davy ARTERO

Sortie le 27 Septembre 2015


4ème de couverture
"Je panique.
Me voilà âgé de trente-neuf ans aujourd'hui. Je me rends compte qu'il ne me reste plus qu'un an avant de franchir la limite et de passer définitivement dans la catégorie des "vieux".
Je dois réagir pour profiter au mieux de ces derniers mois, car à quarante ans, on devient grabataire, chauve et on perd la boule.
Vite, il faut que j'agisse !"

Mon avis :Décembre 2015, Festival du livre de jeunesse de Rouen. Installé juste à côté de moi, Davy Artero, mon voisin de salon... une nouvelle fois (pauvre de lui ! lol). Je suis donc habituée à voir sa déco de table et ses couvertures de romans illustrant parfaitement son univers de prédilection : le fantastique horrifique ! Du coup, son dernier né, qui sort nettement du lot, attire vite mon attention ;-)
La crise de la quarantaine, voilà un vaste sujet... Déjà maintes fois traité vous dites-vous ? C'est juste, mais sans doute pas de cette façon ! D'ailleurs, la note inscrite sur la quatrième de couverture annonce la couleur :
"Un texte émouvant et drôle qui nous fait vivre la crise de la quarantaine de l'intérieur. Une incursion réussie dans l'humour de la part de l'auteur habitué au fantastique.
On en redemande !"
Et je ne peux que confirmer.

L'histoire. Au matin de ses trente-neuf ans, femme et enfants souhaitent comme il se doit, un joyeux anniversaire à Frédéric. Mais cet événement lui laisse un goût amer lorsqu'il réalise qu'il ne lui reste plus qu'un an avant de basculer du "côté obscur". Il décide alors de prendre la situation en mains en établissant une liste de choses à faire avant ce moment fatidique : 40 ans !
D'une soirée en boîte de nuit, à un "dérapage" en bonne et due forme au bureau. De sa première fois sur le divan d'un psy, à celle chez l'esthéticienne (mémorable !). Tout y passe ! Chapitre après chapitre, on suit les différentes étapes par lesquelles le pauvre Frédéric va passer, non sans y laisser quelques plumes... Rien ne lui est épargné (en tout cas pas grand chose ! lol) et à nous non plus par la même occasion ;-)
Loin d'être un manuel (je crois sincèrement qu'il serait risqué de le prend ainsi ! lol), ce livre est une véritable plongée dans la crise de la quarantaine. On ressent le chaos intérieur, l'afflux d'émotions vécu et subit par ce personnage drôle et attachant.
L'écriture de Davy est à la fois riche et fluide. Son humour sarcastique est un véritable régale :-) Et cerise sur le gâteau, ce récit est bourré de références télévisuelles, cinématographiques... de notre génération.
Bref, ce livre est une véritable pépite ! Alors que vous ayez déjà atteins la barre des 40 ans ou que vous en approchiez, il est fait pour vous !

Mes extraits (je ne vous explique même pas comme j'ai eu du mal à choisir ! Oô)

1er extrait : au supermarché, lors de la corvée hebdomadaire de courses

"Alors que je m'apprête à grogner sur l'imbécile qui a osé avancer son caddie sans regarder, je m'aperçois que c'est à nouveau la même jeune femme qui en est l'heureuse propriétaire. Elle ne sourit plus, mais ne me quitte pas des yeux. Je bredouille quelque chose qui ressemble à du verlan russe puis je me lance.
- Excusez-moi madame, vous me trouvez comment ?
- Lourd.
Elle tourne aussitôt les talons et part.
(...)
Je me note de ne plus venir dans ce magasin durant les dix prochaines années à venir.

2ème extrait : dans le parc, en plein footing ou sa tentative de remise au sport

Moi, la forme, ça fait une bonne centaine de mètres qu'elle m'a abandonnée. Je ralentis et me mets à marcher, les mains sur les hanches. Je respire comme un asthmatique de Tatooine. Je crois qu'un filet de salive coule de ma bouche, mais je n'ai pas assez de force pour l'essuyer. Je regarde le chemin qui continue dans le parc et ces coureurs qui ne cessent de passer. Et ces coureuses aussi, comme celle qui arrive à petites foulées. Bonjour madame ! Bien sûr je ne le prononce pas à voix haute, il faudrait que j'aie retrouvé assez d'énergie pour remuer mes cordes vocales, cependant j'essaye d'adopter une posture convenable pour ne pas être trop repoussant. La femme me lance un drôle de regard et poursuit sa course effrénée. Je baisse la tête et je comprends son dégoût quand j'aperçois mon filet de bave atterrir en plein milieu de mon tee-shirt détrempé.

3ème extrait : de retour chez lui après son passage chez l'esthéticienne, un chapitre mémorable que je préfère vous laisser découvrir vous-même ;-)

Assis sur le rebord de la baignoire, vêtu d'un simple peignoir, j'attends, fébrile.
J'ai passé le reste de la journée dans la salle de bain à m'enlever les derniers poils moi-même. Il y a des endroits qu'on ne souhaite pas mettre sous la spatule d'une esthéticienne, surtout après avoir vu comment celle-ci procède avec son outil. Même si mon service trois-pièces ne sert plus autant qu'avant, je pense que j'aurais un peu mal réagi en le voyant pendre mollement au bout d'un ruban de cire. C'est que ça arrache ces trucs-là...

Chronique de Chloé Tessie-cops
Poche : 140 pages
Éditeur : Silly Cat Editions

Photo du jour

Je crois que je sors doucement mais sûrement de mon hibernation... ;-)
HUMMMMM...
Source ICI

De Lna Tessie-cops

lundi 8 février 2016

Cinquante Nuances plus sombres : Les news

A 8 jours du début du tournage, voici quelques news sur le film que j'attends le plus en 2017 ! Je veux bien sûr parler de Cinquante Nuances plus Sombres qui sera sur nos écrans en Février 2017.

   1. Casting
Ça y est, nous avons notre Elena Lincoln plus connu sous le noms de Miss Robinson et c'est Kim Basinger qui interprétera ce rôle.

Le rôle de Leila Williams sera interprété par Bella Heathcote 
     2. Tournage
  • Cinquante Nuances Plus Sombres & Cinquante Nuances Plus Claires seront tournés à la suite.
  • Le tournage débutera le 16 Février 2016 à Vancouver.
  • Et certaines scènes seront tournées à ... Paris !
On a hâte que ça commence pour voir des photos et avoir plus de news ;-)


De Coco Tessie-cops

U4, Stéphane, de Vincent Villeminot

Sortie le 27 août 2015

Résumé: Stéphane vit à Lyon avec son père, un éminent épidémiologiste. Si des adultes ont survécu, son père en fait partie, elle en est convaincue. Alors elle refuse de rejoindre le R-Point, ce lieu où des ados commencent à s'organiser pour survivre. Elle préfère attendre seule, chez elle, que son père vienne la chercher. Et s'il ne le fait pas ? Et si les pillards qui contrôlent déjà le quartier débarquent avant lui ? Tout espoir s'écroulera, à l'exception d'un seul : un rendez-vous fixé à Paris...

Mon avis: C'est en me promenant dans une librairie que j'ai aperçu les livres de cette saga dont je n'avais jamais entendu parler. Pourtant apparemment, c'était le phénomène de la rentrée 2015!
J'ai tout de suite été attirée par la couverture qui me rappelait un peu celles de la saga... avec ces visages. Et ensuite j'ai tourné le livre pour lire le résumé et j'ai été complètement séduite quand j'ai compris que cette saga comprenait 4 livres, écrits par 4 auteurs français différents et relatant la même histoire mais chacun avec le point de vue d'un personnage différent!
De plus, pour réaliser ce beau projet, ce sont 2 maisons d'édition différentes, Nathan et Syros, qui ont collaboré pour donner naissance à ces livres.
Autre chose importante à préciser: vous pouvez choisir de lire les 4 livres dans l'ordre que vous voulez, il n'y a pas d'ordre établi!

Nous commençons cette histoire dans un monde apocalyptique, quelques jours après le début d'une épidémie qui est en train de ravager l'Europe. Cette épidémie est due à un virus proche de celui d'Ebola, mais encore plus virulent, le "U4".
L'héroïne de ce tome est Stéphane, une jeune fille de 17 ans, au prénom de garçon. Avant le début de l'épidémie, elle est venue habiter à Lyon, chez son père qui est épidémiologiste. Elle a dû quitter la Bretagne, sa mère et son petit frère car elle s'est fait virer de 2 lycées pour problèmes de violence...
Grâce à l'éducation de son père, elle sait comment survivre face au virus, elle sait appliquer les mesures d'urgence face au chaos. Elle donne des conseils de survie sur internet, sur son jeu favori, War of  T... dans lequel elle n'est pas une simple joueuse, elle est devenue Experte! Mais peu à peu, tout tombe en panne, internet, électricité, téléphones, etc...
Elle finit par ne plus avoir aucune nouvelle de son père depuis plusieurs jours. Il l'a appelée pour lui dire qu'il devait rester au labo pour travailler et chercher un traitement ou un vaccin contre ce virus. Stéphane garde l'espoir que son père va revenir la chercher, et garde aussi celui que sa mère et son frère sont toujours en vie, même si elle n'a plus aucune nouvelle d'eux.

Stéphane finit par sortir de chez elle, par rejoindre un point de ravitaillement, un R-Point, où des hélicoptères de l'armée apportent des paquets de rations de survie par hélitreuillage. Mais Stéphane découvre avec stupéfaction que la plupart des habitants de Lyon sont morts. Il reste peu de survivants, et tous ces survivants sont des adolescents âgés de 15 à 18 ans. Apparemment, tous les adultes et les enfants ont succombé à l'épidémie... Pourtant, il doit bien rester des adultes pour piloter ces hélicoptères, ainsi que son père, qui aurait été réquisitionné par l'armée pour aller faire de la recherche ailleurs, dans un autre labo? Stéphane n'en sait rien, mais continue à garder espoir...
Pour cette raison, elle refuse d'aller vivre à l'internat de son lycée avec les autres ados survivants. Elle préfère continuer à vivre chez elle, au cas où son père revienne, elle lui laisse un petit mot à chacune de ses sorties pour lui dire où elle se trouve. Les jours passent, les cadavres pourrissent dans les rues, les pillages deviennent quotidiens, certains ados deviennent de plus en plus violents, pendant que d'autres organisent les soins et les ravitaillements.

Parfois, l'électricité revient très brièvement, Stéphane en profite pour se connecter à son jeu vidéo et voit un message étrange du Maître du jeu aux Experts: "Gardez espoir... je connais le moyen de remonter le temps" suivi d'un rendez-vous le 24 décembre, pour tous les Experts survivants, sous la plus ancienne horloge de Paris. Comment croire en ce message hallucinant?aéé Que faire? Succomber à un espoir en essayant de se rendre à ce rendez-vous ou rester ici en attendant le retour de son père? Et pourquoi seuls les ados et quelques adultes ont survécu à cette épidémie? 

Stephane va faire de nombreuses rencontres, va aussi être amenée à faire des choses qu'elle ne se serait jamais crue capable, elle va se faire de nouveaux amis, mais va-t-elle les suivre vers ce fameux rdv sous l'horloge, avec les autres Experts, à Paris? De toute façon, il faut fuir Lyon, fuir l'armée, tout faire pour survivre...

J'étais hyper emballée par cette collaboration, ce concept d'écrire la même histoire avec des points de vue de personnages différents par des auteurs différents. J'ai malheureusement été un peu déçue par cette histoire, par la tournure des événements, j'en attendais autre chose... Par contre je lirai malgré tout au moins un autre roman de la saga car j'aimerais savoir comment a été exploitée l'histoire par un autre auteur, surtout après avoir croisé les héros de ces autres tomes, Yannis, Jules et Kori. Je suis très curieuse de savoir quelles seront leurs histoires? Que deviendront-ils? Comment va être exploitée cette tragédie par un autre auteur?


Mes extraits:
Seuls les adolescents de quinze à dix-huit ans ont survécu. La grande majorité, du moins. C'est ce que j'ai pu lire sur les principaux sites d'information, au début. Puis les webjournalistes sont morts, comme tous les adultes, comme les enfants. Les sites sont devenus indisponibles les uns après les autres. Les coupures d'électricité ont fait sauter Internet de plus en plus souvent. Le site du ministère de l'Intérieur continuait d'afficher ses consignes dépassées: rester calme, ne pas paniquer, porter des gants et des masques respiratoires, éviter tout contact avec les contaminés, abandonner sans tarder les maisons ou les appartements touchés par le virus. Ne pas manipuler les cadavres. Rejoindre les "R-Points", les lieux de rassemblement organisés par les autorités.
Ensuite, Internet s'est tu. Tout s'est tu.

*****

Le soleil donne sur nos visages. Alex, assis jambes croisées, mains dans les poches, demande, songeur:
- Tu crois qu'on est des animaux menacés d'extinction.
Je regarde la pancarte, accrochée à l'enclos, qui spécifie que Hindi est accueilli au parc de la Tête d'Or dans le cadre de la convention de Washington pour la sauvegarde des espèces protégées.
- Faudrait envisager un programme de sauvegarde de l'espèce...
Les yeux clairs d'Alex, vert d'eau, ont disparu dans les rides de son sourire. Cet humour désespéré, c'est tout ce dont j'ai besoin. 

Chronique de Nini Tessie-cop
Broché: 431 pages
Editeur : Nathan (27 août 2015)

Photo du jour

Février est peut-être le bon mois pour que je sorte enfin de ma grotte... mais j'ai besoin d'une grande motivation ! Alors les filles m'ont laissé carte blanche pour cette semaine de photo... Alors DÉSOLÉE mais je vais ME faire plaisir !! 


Une semaine avec Brock O'Hurn... 

Miam ! Miam !
Source ICI

De Lna Tessie-cops

vendredi 5 février 2016

ARCHER'S VOICE de Mia Sheridan

Sortie le 04 Février 2016

Couverture de Archer's Voice
4ème de couverture : Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu'elle recherche désespérément. Elle est là pour oublier le traumatisme qu'elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. Mais à peine installée dans sa nouvelle maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme sans voix.

Mon avis : Souvenez-vous, ce livre a fait partie des coup de cœur 2014 de Pat qui l’avait chroniqué suite à sa lecture vo (chronique ici).
Alors vous comprendrez qu’il a été difficile pour moi de me lancer dans cette lecture dont j'ai tellement entendu parler. J'ai eu peur d’en attendre trop et de passer à côté de l’émotion, de l’émerveillement, de l’évasion que procure une lecture qui en a transporté tant d’autre. Et bien cette fois j’ai été conquise, je me suis laissée entraîner par la plume pleine de réalité et de sensualité de Mia Sheridan et par l’histoire qu’elle nous offre.
Archer’s voice est tellement plus qu’une couverture ... c’est une leçon de vie, d’espoir et d’émotion. L'histoire est tout simplement magnifique, sublime et captivante. On aime la façon dont Archer découvre l'amitié, l'amour et la confiance. Tout comme on aime la façon dont Archer et Bree se découvrent, s’apprivoisent et s'aiment. On aime et on se laisse entraîner par ses deux âmes sœurs qui se réparent ensemble.
Si on est ému par cette histoire et ces personnages, on est aussi en colère contre toutes ces personnes qui ont jugé et abandonné à sa douleur un enfant et ensuite un ado qui avait juste besoin d'être soutenu et qui a commis la seule erreur d'être différent. Mais grâce à Bree et sa générosité, il va pouvoir devenir un homme "normal".
Avec Archer, jamais silence n'a été aussi intense et aussi beau.

Si la narration est principalement à une voix, celle de Bree qui nous ancre dans le présent, nous avons aussi le point de vu d’Archer qui nous fait découvrir au travers de certains chapitres ce qui c'est passé au cours de sa septième année. Tout comme on le retrouve dans le présent pour nous livrer ce que lui fait découvrir et ressentir Bree.

Voilà maintenant six mois que le père de Bree Prescott est mort. Six mois qu’elle vit un enfer. Six mois qu’elle ne peut plus supporter sa vie, ses amis. Six mois qu’elle a peur de son ombre. Sur un coup de tête, elle prend quelques affaires, sa chienne et quitte tout. Destination … l’inconnu.
Et c'est à Pelion qu'elle pose ses valises, une petite ville du Maine où elle loue un joli petit chalet avec vue sur le lac. Tout se présente bien et c'est encore mieux quand, grâce à sa voisine, elle trouve un emploi de serveuse. Mais le plus surprenant, c'est qu'à peine débarquée, elle sent qu’ici elle pourra prendre un nouveau départ. Elle se sent apaisée même si ses angoisses et ses flash-backs sont toujours très présents.

Alors qu’elle se rend en ville pour faire quelques courses, elle va faire la connaissance d’un jeune homme des plus mystérieux. Même s’il l’aide à ramasser ses courses qui se sont étalées sur la route, il ne lui adresse ni un mot, ni un sourire. Par contre dès que leurs yeux se rencontrent, il se passe quelque chose d’inexplicable entre eux. Bree ne compte pas en rester là ...

Après avoir fait quelques recherches, Bree découvre que ce jeune homme se nomme Archer Hale, qu'il vit en ermite depuis quatre ans, qu’il est muet et probablement sourd, et que surtout personne dans la ville ne s’intéresse à lui. Alors qu'elle revient d'une ballade, c’est sa petite chienne qui va la pousser à faire le premier pas vers Archer en s’aventurant sur sa propriété. La première rencontre est un orgasme visuel pour Bree puisqu’elle le découvre torse nu en train de couper du bois. Mais dès que leurs yeux s'accrochent, plus rien n’existe pour eux. Le lien est bien présent ... ça veut forcément dire quelque chose ! 
Ils sont bel et bien connectés mais malgré ça, Archer lui fait gentiment comprendre qu’elle doit partir. Mais c’est mal connaître Bree, qui ne va pas baisser les bras aussi facilement.

Et c'est à force de persévérance, d'attention et de gentillesse qu'Archer va la laisser entrer dans sa vie, et une très belle amitié va naître. Mais Archer est brisé et il a encore du mal à s'ouvrir ... 

Quels sombre secrets cachent-ils ?
Pelion est-elle vraiment la ville du renouveau pour Bree ?
Et pour Archer, Bree est-elle celle qui le fera revivre ?
Aura-t-il seulement la force et le courage d’accepter ce qu’il ressent ?

Côté personnage, on ne peut que succomber à Bree et à Archer qui malgré les drames qu’ils ont vécu arrivent à nous faire rêver. Ils se complètent, se réconfortent et avance ensemble. Ils se guérissent. Alors comment ne pas les aimer.

* Bree est une jeune femme douce et généreuse qui a vécu des moments douloureux et traumatisants, mais malgré ça elle reste à l'écoute des autres. Elle souhaite pouvoir continuer à avancer et retrouver sa joie de vivre. Cette étincelle elle va la trouver à Pelion et plus particulièrement auprès d'Archer. Plus elle va apprendre à le connaître et plus elle va être révoltée face à la manière dont les les habitants de la ville traitent ou ignorent Archer, c'est homme qui a tant de chose à donner, et elle, elle est prête à lui donner tout ce qu'il voudra d'elle.

* Archer n'est pas en reste côté souffrances et on les ressent toutes. Le fait que les habitants de sa ville natale lui aient tourné le dos l'a tout simplement poussé à s'isoler et il a très vite été considéré comme le débile de la ville. Aujourd'hui c'est un jeune homme timide, solitaire, et peu sûr de lui. Mais malgré les bruits qui courent, il est cultivé, intelligent, tendre, travailleur, doux et gentil. Il nous touche par son innocence et son désir de comprendre et d'apprendre. Sa rencontre avec Bree va tout simplement ouvrir des portes qu'il pensait inaccessible mais son angoisse d'être une nouvelle fois abandonné risque de tout gâcher. 

En résumé, ce livre est juste parfait. Tout n’est que justesse, émotion et beauté.
Il faut tout simplement le lire et profiter de la découverte des mots, des silences et de l'histoire de ces deux êtres brisés qui survivent.

Merci à Marie et à Hugo Roman pour ce SP.

Mes extraits :
J’ai juré en me penchant pour récupérer mes affaires. J’ai ouvert mon sac à main pour y fourrer le shampooing et l’après shampooing que j’avais ramassés. C’est alors que j’ai aperçu quelqu’un qui entrait dans mon champ de vision. Ça m’a fait sursauter. J’ai levé les yeux sur un homme qui s’était penché et s’agenouillait en me tendant la boîte d’Advil qui avait atterri au loin, visiblement dans sa direction. Je l’ai fixé un moment. Il était jeune, avec de longs et épais cheveux ondulés, châtains, qui avaient grand besoin d’une bonne coupe, et une barbe qui semblait plus négligée qu’autre chose. Il aurait pu être beau, bien qu’il fût difficile de dire à quoi ressemblait son visage sous l’épaisse couche de poils qui lui tombait devant les yeux et entourait son menton. Il portait une paire de jeans et un tee-shirt bleu moulant, avec, sur le devant, une inscription tellement effacée qu’on ne pouvait qu’imaginer ce qui y avait été un jour écrit.
******
J’ai ouvert la porte d’un coup de pied et nous sommes entrés. Je me suis jeté sur mon canapé, en serrant toujours Bree qui continuait à pleurer dans mes bras. Ses larmes inondaient mon tee-shirt.
Je ne savais pas trop quoi faire, alors je suis resté assis là, à la porter pendant qu’elle pleurait. Au bout d’un moment, je me suis rendu compte que je la berçais, tout en embrassant le sommet de son crâne. C’est comme ça que faisait maman quand je m’étais fait mal ou que j’étais triste.
******
Je suis resté assis à côté d’elle longtemps, en regardant le ciel à travers la fenêtre, le soleil baissait peu à peu. Je pensais à combien Bree et moi étions différents… et si semblables pourtant. Elle portait en elle la culpabilité de ne pas avoir lutté quand elle pensait qu’elle aurait dû le faire, moi je portais la cicatrice de ce qui s’était passé parce que je l’avais fait. Nous avions réagi différemment à la terreur, et nous étions tous les deux blessés. Peut-être que, s’agissant de la douleur et de ce que chacun de nous s’estimait coupable d’avoir fait, le bien et le mal, le noir et le blanc n’existaient pas. Peut-être qu’il n’existait que des milliers de nuances de gris.

Chronique de Coco Tessie-cops
Broché: 393 pages
Éditeur : Hugo Roman
Collection : New Romance