vendredi 2 février 2018

EN TON ÂME ET CONSCIENCE, Claire Norton

Sorti le 28 décembre 2017

Résumé: Evan Kester est un chirurgien reconnu. Ce beau quadra a tout pour plaire. Une vie de rêve, pourrait-on croire. Pourtant, depuis l’enfance un terrible cauchemar hante Evan : alors qu’ils s’étaient innocemment échappés, lui et sa sœur, d’une fête de famille pour aller s’amuser près du port voisin, la petite Kelsie a été enlevée sous ses yeux. Tétanisé, Evan n’a absolument rien pu faire. Trente ans plus tard, Evan est abordé par un gamin de 10 ans. Un gosse plutôt dégourdi qui veut absolument engager la conversation avec lui. Comme Evan l’éconduit, l’enfant annonce qu’il connait Kelsie, qu’elle est bel et bien vivante et qu’elle court un grand danger. Commence une folle course poursuite pour retrouver Kelsie. Mais Evan n’est pas au bout de ses surprises. Ce garçon qui l’accompagne, et qu’il surnomme Casper, est un être tout à fait particulier... Son corps adulte est plongé dans le coma mais il a la possibilité de revivre dans son corps enfant. Ainsi peut-il jouer les bons anges : mettre Evan sur la piste de Kelsie, lui faire rencontrer sa sœur Lena dont Evan tombe amoureux, soutenir Susan, une mère de famille qui vient de perdre ses 4 enfants dans un terrible accident de voiture, retenir sur cette terre Angie qui ne croit plus à la vie. Chacun est confronté à ses réalités. L’issue ne sera pas idéale pour tous mais chaque personnage grandira au terme de cette aventure surprenante.

Mon avis: Curieuse de découvrir cette histoire, je ne me suis posée aucune question sur son thème hormis le brin de fantastique annoncée. Quelle erreur! Ce livre n'est pas à mettre dans toutes les mains. Pas de sexe, pas de violences ou d'actes atroces, non, juste à cause de la cruelle vérité de la vie. On dit souvent que cette dernière est une garce, et bien ce livre en est l'illustration.
Bien que la thématique veuille que l'espoir ressorte dans cette histoire, découvrir les tragédies qui rythment le quotidien de cinq familles qui ne se connaissent pas, mais que le destin a décidé de lier, est émotionnellement très difficile à accepter. Les pertes, le sacrifice, le doute, le désespoir mais aussi l'amour, la foi et l'espoir pourraient résumer ce livre qui m'aura beaucoup fait pleuré et crier de frustration. Je déteste les histoires tristes, pourtant, l'auteur a su me faire ressortir de ce roman avec un sentiment d'avoir lu quelque chose de "beau" grâce à son message qui prône de jolis mantras: accepter que l'on ne maîtrise pas tout et vivre au jour le jour comme s'ils étaient les derniers.
Je suis déçue d'être passée à deux doigts du coup de cœur à cause du choix narratif de l'auteur, qui a préféré la multiple narration à la troisième personne. Ce choix n'est pas totalement mauvais car il nous permet de vivre à travers ces cinq familles, mais j'ai trouvé que cela coupait trop l'action et l'histoire d'Evan.

Du côté des personnages, le job est fait. J'ai souffert comme pas possible pour cette maman, Susan, qui perd son mari et deux de ses trois enfants dans un terrible accident de voiture, et qui doit gérer le coma du seul fils qui lui reste.
J'ai hurlé de colère avec cette femme, Angie, qui comprend que son mari la trompe et tente de se suicider de désespoir.
J'ai compati avec cette artiste, Lena, qui ne veut pas débrancher son frère, en état de mort cérébrale.
Puis il y a Evan, ce chirurgien urgentiste qui fait le lien avec ces trois autres personnes. Pourtant, Evan a ses propres démons. Alors qu'ils étaient enfants, il a vécu l'enlèvement de sa sœur, Kelsie, sans pouvoir intervenir. Pourtant, voilà qu'un beau jour, débarque ce petit bonhomme de 10 ans, lui racontant cette histoire hurluberluesque et affirmant qu'il peut retrouver Kelsie.
De tous, je crois que Casper est le personnage que j'ai le plus aimé. Il est marrant, loyal, malicieux et sans lui, l'histoire ne serait pas la même.
Evan est lui aussi intéressant et touchant.  Bien que pragmatique, il se révèle aux côtés de Casper, s'ouvre un peu plus et apprend que non, la science ne résout pas tout.

En bref, une magnifique histoire prenante, qui m'aura fait passer par toutes les émotions. Je ne regrette pas un instant de l'avoir lue et je remercie au passage les Editions France Loisirs pour cette découverte.

Mes extraits:
— On ne va plus tarder, Kelsie…
 Il lâche la main de sa sœur et se dirige vers les chaussures et sa flûte.
 — Commence à mettre tes chauss…
 Un cri étouffé vient de l’interrompre. Evan se retourne brusquement : un homme plaque violemment une main contre la bouche de Kelsie qui tente de se débattre en donnant des coups de pied à son ravisseur. Les yeux terrorisés de l’enfant appellent son frère à l’aide. Un hurlement étouffé cherche vainement à sortir. La montre tombe sur le gazon. Evan a peur. Il essaie de trouver ce qu’il conviendrait de faire, là, tout de suite.
 Il faut que tu l’empêches de partir…
 Il s’approche, mais ses jambes tremblent de manière incontrôlable, et mettre un pied devant l’autre requiert un effort surhumain.
 — Si jamais tu cries, je l’étrangle !
 La voix est grave et posée. Tout en gardant le visage tourné vers l’homme, Evan fait glisser ses yeux sur sa gauche, puis sur sa droite. Il n’y a personne.
 Evan reste figé, mais s’efforce de réfléchir vite. Il ignore le combat que son corps doit mener en parallèle : son cœur palpite de plus en plus vite, sa respiration s’accélère et ses muscles se contractent. Il demeure donc pétrifié, victime du mécanisme naturel de la peur.
 Il regarde impuissant les sourcils de Kelsie se lever, comme pour exprimer de la surprise, et elle n’a pas le temps d’achever de tendre son bras droit dans sa direction que, d’un seul coup, l’inconnu lui tire violemment les cheveux. Les yeux d’Evan s’accrochent à la tache lie-de-vin en forme d’étoile sur l’avant-bras de sa sœur. Une tache de naissance. La fillette n’a pas le temps de crier, une gifle la fait tituber. Le choc est immense, les lèvres de l’enfant commencent à saigner, tandis que son regard se charge de larmes. Aussitôt, l’homme la reprend contre lui et lui remet une main devant la bouche.
 Evan est toujours tétanisé. Paralysé. Les yeux de sa sœur l’implorent désormais de la secourir. Mais il n’y parvient pas.
***
Devant la mine attristée de l’enfant, Evan s’en voulut. La gamine qu’il venait de voir mourir n’était pas loin d’avoir l’âge de ce gosse.
 — Pour tout te dire, je viens de voir partir une petite fille. Elle devait avoir à peu près le même âge que toi. Et ce n’est pas facile. Même pour un médecin.
 Quelques secondes de silence vinrent ponctuer les paroles d’Evan. Le regard de ce dernier semblait absorbé par la plénitude du parc.
 — Et vous êtes en colère contre vous, ou contre le fait que nous allons tous mourir ? Estomaqué par la question, Evan se tourna vers l’enfant : celui-ci le fixait à présent d’un air vif et scrutateur, comme s’il essayait de capter la moindre expression de son visage. Evan ne sut, ne put rien répondre.
***
En cinq secondes, le destin ou le hasard venait de décider de six vies. Et lorsque les secours quittèrent les lieux de l’accident, seule l’une d’elles restait suspendue à un souffle : celle de Nathan, neuf ans.

Chronique de Sandy Twi-Cops
Broché: 420 pages
Editeur: France Loisirs
Collection: Roman

2 commentaires:

  1. Alors je n en avais pas entendu parler mais celui là me tente vraiment.

    RépondreSupprimer
  2. Pareil j'ai vraiment envie de le lire

    RépondreSupprimer