vendredi 12 janvier 2018

LES HERITIERS #1 - La princesse de papier de Erin Watt

Sorti le 04 Janvier 2018

Résumé : Une nouvelle vie.
Pour le meilleur ou pour le pire ?
Ella Harper est une battante, une éternelle optimiste. Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, à avoir des fins de mois difficiles et à penser qu'un jour elles allaient s'en sortir. Mais quand sa mère meurt, elle se retrouve seule au monde...
Jusqu'au jour où Callum Royal apparaît dans sa vie. Finis la galère et le club de strip-tease pour payer ses études. La voilà dans le grandiose manoir des Royal. De l'argent, du luxe du confort...
Et... les cinq fils de Callum.
Tous la détestent, tous sont désespérément attirants. Le plus charismatique d'entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il pense qu'est sa place, dans un monde de dénuement qu'elle n'aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d'elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppé des Royal.
Et s'il avait raison ?
Argent, excès, tromperies, faux-semblants. Tout un univers qu'Ella découvre avec stupeur. Si elle veut survivre dans le royaume des Royal, il va falloir qu'elle apprenne à édicter ses propres règles royales.

Mon avis : A peine sortie que je me suis précipitée dans ma librairie et même si j'ai adoré car je l'ai quand même lu en une nuit, ce n'est pas un coup de cœur pour moi.
J'ai été emportée par l'histoire, les personnages, les secrets, cet univers d'argent, de mépris, de rumeur, de coup bas, mais j'avoue que les répétitions m'ont agacées. Surtout quand Ella voit Reed et qu'elle s'extasie devant sa beauté, son corps etc ... Une fois c'est bien mais à chaque fois, c'est barbant.

Mais passé ce détail, attendez-vous à devenir addict de ce premier tome de "Les heritiers" ! Même si l'intrigue est simple, nous sommes tenues en haleine tout du long avec des rebondissements surprenants, des personnages qui ont chacun leur caractère, de la hargne et de la répartie, et qui en plus sont bien travaillés et développés. Et puis il y a Ella et Reed, qui malgré le fait qu’ils se détestent cordialement, éprouvent une vraie attirance l'un pour l'autre mais ils se refusent de céder ce qui développe une véritable tension sexuelle. Tout ce qu'on aime 😉
Vous savez peut-être que derrière la plume addictive et entraînante de Erin Watt se cache Elle Kennedy et Jen Frederick. Et je peux que le mariage des deux est une réussite et je préfère Elle Kennedy dans le genre Young Adult/ New Adult/ Romance que dans la Dystopie Adult.
Nous retrouvons dans ce livre, une narration simple avec le point de vu d’Ella, rendant ainsi encore plus intriguant Reed ! Comme j’aurai aimé savoir ce qu’il pense dans certaines situations. Notamment à la fin … mais chut !

Ella Harper, dix-sept ans, a été adulte bien avant l’heure. Elle n’a jamais connu son père, qui n’est resté qu’un mois dans la vie de sa mère. Il ne lui reste que son prénom, Steve, et sa montre qu’elle ne quitte jamais. Et puis sa mère est décédée, et pour éviter de finir en famille d’accueil, elle a changé de ville, se sert de la carte d’identité de sa mère pour louer un appartement, cumul trois emploi et va au lycée. Parce qu’elle rêve d’aller à la fac pour avoir un bon métier et ne plus jamais être dans la misère. Alors même si sa vie n’est pas facile, Ella s’en sort plutôt pas mal, en tout cas elle donne le change … jusqu’au jour où elle est convoquée dans le bureau du proviseur !

Callum Royal va changer la vie d’Ella de bien des façons. Il lui offre des racines, un toit et un avenir. Ce qu’elle va refuser en bloc. Elle ne dépendra jamais de personne, et surtout qu’est-ce qui prouve qu’il lui dit la vérité ?! Mais elle ne va pas avoir le choix, et son nouveau tuteur va lui faire une proposition qu’elle va pouvoir difficilement refuser surtout si elle veut s’en tenir à son plan. Et c’est ainsi qu’elle va faire la connaissance des cinq garçons de Callum … des mecs doux, débordant d’amour et de compassion. Ah oups me suis trompée. Dès son arrivée, ils vont bien faire comprendre à Ella qu’elle n’est pas la bienvenue et qu’elle n’a pas sa place dans la famille Royal !

Mais ce n’est pas grave, Ella est dure et elle n’a pas peur de leur tenir tête. Mais dans cet univers d’apparence, de faux semblants et d’argent, ce sont les Royal qui font la loi, enfin c’est surtout Reed qui décide de tout et ses frères se plient à ses décisions. Et autant dire que l’intégration d’Ella ne va pas être des plus aisée. Ils vont lui pourrir la vie de bien des manières ! 


Ella parviendra-t-elle à résister aux attaques des frères Royal et de leurs amis ?
Trouvera-t-elle sa place dans cette nouvelle vie ?

Autant vous prévenir, ce premier tome est riche en personnage. On va donc s’intéresser aux principaux comme les fils Royal qui je vous préviens sont des plus arrogants, désagréables, et connards. Il y a donc Gideon, l’aîné, qui est à l’université et qui ne rentre que les week-end. Il a quelques secrets en commun avec Reed. Nous avons ensuite le numéro 3, Easton, dix-huit ans, un suiveur mais aussi un queutard qui va s’amuser à harceler Ella. Il cache bien des blessures …comme tous ses frères d’ailleurs. Et puis nous avons les petits derniers, les jumeaux, Sawyer et Sebastian, seize ans, qui s’amuse à se faire passer l’un pour l’autre auprès de leur conquête. Et on finit avec le papa, Callum, il a beau être très riche, il a un gros problème de communication avec ses fils. Et si par moment on pense qu’il ne voit rien de ce qu’il se passe sous son toit, il n’est pas dupe, mais il laisse couler … Du côté d’Ella, il y a Valérie, qui comme elle est une pièce rapportée. Elles vont se soutenir et devenir très complices.

* Ella est déterminée et forte. Avec tout ce qu’elle a vécu, elle ne se plaint pas et fait preuve de débrouillardise pour s’en sortir. Elle a un également un fort caractère et ne se démonte jamais, ce qui nous donne de sacré moment notamment dans son nouveau lycée. Et je ne vous parle même pas de sa répartie ! Elle a les "cojones" que certains mâles n’ont pas !! Mais Ella ce n’est pas qu’une forte gueule, non. On va découvrir au fil de l’histoire qu’elle n’est pas si insensible que ça à ce qui se dit ou à ce qu'on lui fait subir, et que malgré ce qu’elle dit, elle s’attache à cette nouvelle famille.

* Reed a donc dix-huit ans et c’est lui qui fait la loi dans la maison Royal. Il ne veut pas d’Ella et va très bien le lui faire savoir. Avec ses frères et ses amis, ils vont lui faire vivre un enfer, mais elle est plus coriace que ce qu’il croyait. Mais il veut savoir ce qu’elle fait là et ce qu’elle veut vraiment, et tous les moyens sont bon pour y arriver. Alors oui, comme ça, on voit Reed comme un connard qui attaque avant de connaître, mais au fil des pages, on va comprendre qu’il cache des secrets et que malgré ses efforts, il ne déteste pas entièrement Ella.

En résumé, un premier tome captivant avec une héroïne forte et grande gueule. Et même si ça reste prévisible, une fois commencé, on a du mal à lâcher le livre avant le point final qui est des plus frustrants 
😈 !! 
Les plumes de Elle Kennedy et de Jen Frederick se mêlent à merveille et sont des plus addictives. Vivement la suite 😄
Chronique de Coco Tessie-cops
Broché: 475 pages
Éditeur : Hugo Roman
Collection : New Romance

3 commentaires:

  1. Ça peut être pas mal. A voir avec les suites

    RépondreSupprimer
  2. Une héroïne avec du caractère, ça me tente mais entourée de c******, ça me rebute un peu. Je vais attendre ton avis sur le tome suivant.

    RépondreSupprimer
  3. Ah parfait j'attendais un avis avant de l'acheter ^^ Pareil le coté grande gueule et débrouillard de Ella me tente pas mal mais j’hésite encore a l'acheter :p Merci pour cette chronique Coco ^^

    RépondreSupprimer