mercredi 15 mars 2017

FELICITY ATCOCK, Tome 6 : Les anges voient rouge de Sophie Jomain

Sorti le 24 mars 2017
!!! Risque de spoiler sur les tomes précédents !!!

Résumé : Je n’ai jamais été une grenouille de bénitier, mais je me souviens très bien des grandes lignes de la religion qui affirment que Dieu est omnipotent, omniscient, omniprésent et… immense. Sauf qu'à en croire l’individu petit, chauve et rabougri qui se tient devant moi, il doit y avoir erreur sur la marchandise.
Dans le cas contraire, si ce type est bel et bien le Tout-Puissant comme il le prétend, il va apprendre de quel bois je me chauffe.
Même affronter l’enfer ne me fait pas peur. On n’avait qu’à pas m’enlever l’homme que j’aime.

Mon avis : Je vais commencer cette chronique en remerciant un million de fois et du fond du cœur ma jolie Sophie pour m’avoir permis de lire cet ultime tome en avant-première, tome que j’ai pris le temps de découvrir et de savourer.

Vous savez que je suis totalement fan de cette sage donc, je vous laisse imaginer mon état lorsque j’ai ouvert mon « cadeau » ePub ; ça donnait un truc du genre :
Ou alors comme ça :
Bref... Revenons à nos moutons…

A la fin du tome 5, nous avons laissé Felicity effondrée suite au retour en poussière de l’homme qu’elle aime et à pester contre le Tout Puissant à tout va, celui-ci a fini par se présenter à elle.
Ni une, ni deux, Felicity décidera donc de plaider sa cause : demander à Dieu de ressusciter Stan ! Et elle ne lâchera pas le morceau ; une vraie tigresse (grrrrr).

Arrivera-t-elle à trouver un moyen de ramener Stan ? Si tel est le cas, qu’adviendra-t-il de leur relation ?

Personnellement, j’aurais bien voulu vous répondre mais je vais garder la réponse pour moi… Juste le temps que vous l’ayez entre vos mains mouahahah
Durant sa quête, Felicity (re)fera connaissance avec un certain Orcus… Mais oui, souvenez vous du crossover « Les anges ont la mort aux trousses » ! (Si vous ne l’avez pas encore lu, qu’attendez-vous ?!?)

Et de cette rencontre, des bons moments de fou rire en perspective enfin, pour nous lecteurs car je ne pense pas que notre chère Felicity soit du même avis 

Du reste, d’autres « célébrités » croiseront le chemin de notre adorable buveuse de thé.

Bien évidemment, nous retrouvons également toute la Team Angélique qui entoure notre héroïne que ce soit (mon) Terrence, Stephenie, Jeliel et Papa SuperSexy alias Mehiel. Même Haaiah est de la partie… Vous savez, l’ange préposé aux créatures à poils.

La Team Vampire (Margaret, Toni) sera également présente ainsi que celle des loups-garous, avec Phil en tête de liste. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il va y avoir pas mal de remue-ménage et quelques surprises !
Daphnée et Greg seront également de la partie. Tout comme ce cher Satan…

N’oublions pas notre petit bout-de-chou : Adam ! Avec ce tome, Sophie nous dévoile, au fil des pages, la personnalité bien particulière d’Adam ainsi qu’un aperçu de ces « pouvoirs ». Mon cœur de maman a été rudement mis à l’épreuve niveau émotions… Mon Dieu ! Felicity est vraiment ma SuperHéroïne ! Je suis pas sûr que je sois aussi forte qu’elle si ma pisseuse de 6 mois était comme Adam dans ses mauvais jours…

Petit mention spéciale à Monsieur Hanz ! Je l’ai adoré !

Que vous dire de plus sur ce tome ?!? Il est bourré d’humour, de rebondissements, de joie, de peine, d’amitié et surtout d’amour.
Prévoyez une tonne de mouchoirs… Vous allez vraiment passer par TOUTES les émotions possibles et inimaginables !
Sophie a su admirablement terminé cette saga… Sa plume est tellement magique, tellement belle. L’histoire est fluide, elle se lit tellement facilement que lorsque l’on arrive à la dernière page, on ne peut s’empêcher de se demander si l’on a vraiment envie de refermer le livre (heureusement, les relectures existent ^_^).

Tourner l’ultime page de cet ultime tome m’a fait quelque chose. J’ai été triste et en même temps heureuse : triste de devoir laisser ce monde merveilleux, ces personnages que j’ai aimé détester (Stan), que j’ai aimé profondément (Terrence), que j’ai admiré pour leur force et leur caractère (Felicity) mais heureuse car finalement, ça ne pouvait pas se finir autrement.

Alors, je ne dirais qu’une chose : MERCI SOPHIE !!! Merci d’avoir donné vie à cette équipe du tonnerre… Merci d’avoir partagé avec nous les folles aventures de Felicity !!! Merci pour tout… Merci d’être toi simplement… Merveilleuse, adorable, disponible et bourrée de talent !!!

Et comme tu me l’as dit (et je te confirme que c’est la vérité) : YOU’RE THE BEST !!!

Alors oui, nous devons dire « Au revoir » à tout ce petit monde…
… mais c’est qu’un « au revoir » car la fin annonce le début d’une nouvelle aventure…
Et soyez-en sûr… Je serais au rendez-vous !!!

Mes extraits :
« Il a regardé en arrière à plusieurs reprises pour finir par doubler de vitesse comme si on était suivis. Alors bien sûr, j’ai eu les mêmes réflexes que lui, j’ai tourné la tête deux ou trois fois. Mais à ma grande stupéfaction, je me suis rendu compte que c’était moi qu’il fuyait.
Je n’en revenais pas !
- Monsieur, attendez !
Rien à faire…
- Ohé, Dory ! Je suis la fille que vous devez conduire au zombie à capuche, hein !
Et d’un coup, il s’est mis à cavaler comme si j’étais le diable en personne. Mon sang n’a fait qu’un tour.
- Hé ! Attendez !
C’est comme ça qu’en moins de dix secondes, parapluie et téléphone à la main, je me suis retrouvée à courir après le sosie moisi de Benny Hill.
Vous entendez la musique du générique de fin là ? Non ? Parce que moi, oui ! »
*** ***
« Le casque sous le bras, il s’est avancé vers moi tout de cuir vêtu, les cheveux en bataille. La voix d’Adam s’est élevée dans le babyphone au même moment.
- Tu arrives pile quand ton fils se réveille !
- C’est ce qu’on appelle la connexion divine, a-t-il répondu en m’embrassant sur la joue. Déjà en train de jardiner ? »
*** ***
« Rhasa ? C’est toi qui as perdu ton âme sœur lorsque…
Hanz a vite repris de sa superbe.
- Nous n’avons pas élevé le cochons ensemble, l’a-t-il interrompu en le prenant de haut. Vous êtes priés de me vouvoyez, monsieur. Eh oui, c’est bien moi, évitons d’en reparler et appelez-moi monsieur Hanz. »
*** ***
« - Regarde ma bouche, Stephenie. Il. N'ira. Nulle. Part.
-Ne me force pas à te soumettre, Terrence. Car tu sais que je ferai ce que je juge nécessaire, avec ou sans ton accord.
- C'est mon fils! a-t-il hurlé. »


Chronique de Mag Twi-cops
Broché
Editeur : Rebelle Editions

5 commentaires:

  1. Je ne connais pas cette saga ma dimka mais qu'est ce que jadore tes chroniques avec effet spéciaux ;-) !! Un grand bravo ! Et des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi?!? Tu connais pas ma Tess?!? Va falloir y remédier dit donc... Je vais t'envoyer la saga un de ces 4 ;)

      Merci... Et des bisous aussi

      Supprimer
    2. Je savais que tu allais me fouetter lol

      Supprimer
  2. Mag je n'ai lu que la 1. Je sais que tu es amoureuse de terrence. Et la que vois je dans ta chronique ?! Qui est son amour ?! Je suis sans voix. Contente que tu ai pu le lire dans 'es first !

    RépondreSupprimer

  3. Que dire de plus sur ta chronique ma Dimka, à part qu’elle est parfaite ?

    De mon côté, je dois vous avouer qu’il est difficile pour moi de poser des mots sur ce dernier opus, tant il est cher à mon cœur ! Il faut dire que j’ai vécu cette histoire aux premières loges, comme si, j’étais l’une des marionnettistes de Sophie qui montait son show final.
    J’ai eu la chance singulière de voir cette histoire évoluer, changer, se déterminer au fils des jours, des mois avec cette impression que Felicity Atcock faisait partie de mon quotidien. D’ailleurs, je me rappelle encore toutes les conversations que j’ai pu avoir avec Sophie, notamment celle où j’étais sur la plage avec mes monstres, j'écoutais studieusement les ébauches du synopsis, essayant de la guider du mieux que je pouvais dans ses réflexions.
    Il vous faut savoir aussi que « Les Anges voient rouge » n'est pas né en un jour et que pour notre auteure chérie, ça n'a pas toujours été facile. Il y a eu des moments de doute, des fous rire, de l'émotion et des cœurs brisés (le mien surtout) mais une fois couché sur le papier, c'était quasiment tout le temps des éclats de génie de la part de Sophie.
    Elle a réussi à me faire rire, pleurer, avoir cette boule au ventre en me demandant ce qu’elle réservait à nos pauvres héros, j’ai vu mon petit cœur fondre devant certaines scènes, j’ai fait des cauchemars avec d’autres, en bref j’ai ressenti ! On pourrait croire que je ne suis pas totalement objective à cause de mon implication et pourtant, je peux vous assurer qu’il n’en est rien. Sophie a cette magie aux bouts des doigts qui rend ses histoires incroyables.
    Alors, je ne sais pas si ce dernier tome vous plaira autant qu’à Dimka ou moi, mais une chose est sûre, il ne vous laissera pas indifférent, car tout est réuni pour clore merveilleusement bien les aventures de Felicity Atcock, cette héroïne vraiment pas comme les autres.

    RépondreSupprimer