lundi 9 décembre 2013

SEPT ANS DE DESIR de Sylvia Day

Sortie le 13-11- 2013 



Attention ! Scènes de sexe explicites. 

Couverture de Sept ans de désir4ème de couverture : Un soir qu'elle se promène dans le parc, Jessica Sheffield surprend les ébats d'Alistair Caulfield et de Lady Trent. Embusquée dans la pénombre, elle observe la scène avec un mélange d'embarras et de fascination. Alistair  l'aperçoit. Ils échangent un long regard. Entre ces deux mal-aimés, le désir est immédiat.

Sept ans s'écouleront avant qu'ils puissent l'assouvir.

Mon AvisNous sommes en Angleterre, à une époque où les femmes portaient des robes à corset et autres jupons, où elles devaient bien se tenir et où on attendait d'elles, qu'elles soient uniquement des matrices; une époque où les hommes avaient des titres de Noblesse et tous les droits, où traverser les mers n'était pas sans danger et prenait des semaines... Vous l'aurez compris, nous sommes bien loin de l'univers de la trilogie Crossfire mais je peux vous assurer que nous ne perdons rien au change ! Sylvia Day nous entraîne avec une telle facilité dans une époque et dans un univers différent de ce que nous connaissions d'elle, mais avec toujours autant de plaisir. Pas de Gideon ici mais un Alistair qui le surpasse...à mon avis ;-))

Une autre particularité puisque nous allons suivre les aventures de Jessica mais aussi celles de sa sœur Hester.

Jessica Sheffield et sa sœur Hester sont de jeunes Ladies qui ont perdu leur mère tôt et qui ont été élevées par un père d'une extrême violence. Comme toute la Noblesse de Londres, elles vont de mondanité en mondanité et s'amusent à faire le choix de l'homme qui serait le meilleur parti pour elles...il y a les frères Sinclair et l'apollon Alistair Caulfield. Ce dernier est magnifique mais sa réputation de bagarreur et de coureur de jupon n'aide pas. De toute façon, ce n'est plus un souci pour Jessica car elle doit épouser, sous peu, le frère aîné des Sinclair, Benedict. 

La veille de ses noces, notre amie se retrouve spectatrice d'un événement qui va la bouleverser : le magnifique Alistair en train de forniquer avec Lady Trent. Vision qui la met dans tous ses états car elle ne connaît encore rien à toutes ces choses mais surtout parce que Alistair l'a surpris en train de jouer les voyeuses et qu'il va se passer quelque chose de fort entre eux.

Ils ne vont se recroiser que sept ans plus tard, lorsque devenue veuve, Jessica va prendre la décision de partir pour la Jamaïque où son défunt époux lui a légué un domaine. Hester est devenue Lady Regmont et ne voit pas d'un bon œil le fait que sa sœur parte si loin et seule...mais Jess l'informe que Michael Caufield s'est occupé de tout. Sauf que le jeune frère de son défunt mari n'a aucune idée de la " boulette " qu'il a fait : confier le voyage à son ami de toujours, Alistair qui est, maintenant, armateur et négociant. Vous imaginez être bloqué sur un navire pendant 3 semaines avec un Apollon ??!! ;-P
Quelle ne va pas être la surprise de la miss lorsqu'elle va découvrir celui qui va l'accompagner... 

Surprise bien plus grande quand elle s'aperçoit qu'il est encore plus beau 7 ans après ! 
A partir de là notre calvaire va commencer...mais quel calvaire ;-))
Alistair, qui est secrètement amoureux de Jess depuis toutes ces années, va entamer la séduction. 7 ans qu'il attend cette occasion alors il ne va pas la laisser passer ! Le hic c'est que la miss est encore dans sa période de veuvage et qu'elle est mélancolique...mais " à cœur vaillant, rien d'impossible " !

Nos deux amis vont passer une traversée idyllique : ils vont apprendre à se connaître, à s'apprivoiser, à s'amuser, à...faire l'amour...
Mais peu de temps après leur arrivée en Jamaïque, Jessica reçoit une lettre de Hester qui lui apprend qu'elle est enceinte. La belle veut retourner au près de sa sœur. Ils leur faut penser au retour à la vie réelle...avec ses contraintes, avec leur famille, avec leur situation, avec les convenances. 

Leur amour est-il sincère ? Leur histoire a-t-elle une chance de marcher une fois rentré à Londres ? 

Et comme je vous le disais, nous suivons aussi l'histoire de Hester. Mais pour le coup, beaucoup moins romantique ! La pauvre, après avoir subit la violence d'un père, elle doit supporter celle de son époux. Mais dans l'ombre, un homme veille sur elle...un homme amoureux d'elle depuis des années et qui ne se sent pas la force d'en aimer une autre. Que va-t-il advenir de ces deux-là ?

Puis-je dire que j'ai aimé ce livre ?  c'est un grand OUI !!! 
Une belle histoire, des personnages attachants, des scènes si bien décrient ! Pourquoi Sylvia Day n'a pas commencé par ça ?? Ok, pourquoi n'ont-ils pas commencé par publier celui-ci ?! lol

Un Alistair qui, contrairement à Gideon, ne règle pas ses problèmes par le sexe.
Un Alistair qui, contrairement à Gideon, n'est pas un éjaculateur précoce, loin de là !!
Mais un Alistair, qui comme Gideon, a souffert dans son enfance et par la suite.
J'ai adoré les Crossfire et Gideon mais je vous promets que vous ne pourrez pas rester de glace face à Alistair, cet homme est juste  PARFAIT !


Extrait : 
— À demain, Alistair. J’espère qu’après une bonne nuit de sommeil, vous serez de meilleure humeur.
— Ne partez pas !
Il fut tenté de la retenir. Mais jamais il ne ferait usage de la force contre elle, surtout après ce qu’elle avait vécu dans sa jeunesse.
Elle se retourna.
— Vous êtes impossible, ce soir. Odieux. Et je me demande bien pourquoi.
— Je vais vous le dire : jusqu’ici, j’ai toujours cru que je pouvais avoir tout ce que je voulais pourvu que je m’en donne la peine. Si je faisais les sacrifices nécessaires, pactisais avec le diable, y mettais le prix… je pensais que tout était possible, à portée de main.
Une petite voix dans sa tête lui recommanda la prudence mais il refusa de l’écouter.
— Maintenant, continua-t-il, je me trouve en présence de quelqu’un que je désire plus que tout et je sais que je ne peux pas l’acheter ou le forcer à m’accepter. Le sentiment d’impuissance est nouveau pour moi, nouveau et déroutant. Ça me rend nerveux, irritable.
Des fossettes encadrèrent la jolie bouche de Jessica.
— Que voulez-vous dire ?
— Je voudrais que vous commenciez à réfléchir à notre arrangement comme à quelque chose de permanent. Essayez d’envisager une interminable suite de jours comme aujourd’hui. D’innombrables matins à vous réveiller dans mes bras. Des chevauchées dans Hyde Park. Vous et moi valsant devant le Tout-Londres.
Jessica porta la main à sa gorge.
— Vous seriez malheureux comme les pierres.
— Sans vous, oui.
Il croisa les bras. La brise marine fouettait ses cheveux.
— Je regrette de ne pas vous avoir présenté les choses de cette façon dès le début, reprit-il. Je sais que j’ai parlé de notre liaison comme étant temporaire. Mais mes intentions – mes besoins – ont changé.
— Je ne suis pas sûre de bien comprendre vos intentions, répondit Jessica. Qu’attendez-vous de moi ?
— Vous avez dit que vous ne vous inquiétiez pas de savoir quand la rupture aurait lieu mais vous la considérez comme inévitable, n’est-ce pas ? J’aimerais mieux que vous commenciez à penser qu’elle n’est peut-être pas fatale.
— Je croyais que nous étions d’accord pour rester amants jusqu’à ce que l’un d’entre nous se lasse de l’autre. Que pouvons-nous faire de plus ?
— Nous pourrions essayer de préserver ça, dit-il en faisant un geste de la main qui semblait tracer une ligne entre leurs deux cœurs. Il ne faudra pas le laisser mourir. Si des problèmes se posent, on les résout. Si le désir faiblit, on cherche des moyens de le ranimer…
Jessica se lécha les lèvres.
— Comment appelleriez-vous ça ?
Alistair surmonta l’anxiété qui menaçait de le rendre muet.
— Je pense, répondit-il d’un ton neutre, qu’on appelle ça « faire la cour ».

                                                                                      Broché : 384 pages
                                                                            Edition : J'ai lu
De Lna Tessie-cops

8 commentaires:

  1. j'étais pas trop chaude pour le lire mais tu m'as donné envie avec ta chronique <3

    RépondreSupprimer
  2. Comme Sandy, le résumé ne m'emballait pas du tout mais ta chronique Lna et ton enthousiasme me donnent envie de découvrir ce livre. Mince encore un autre livre à rajouter à ma longue pile. Merci Lna.

    RépondreSupprimer
  3. rhalalala je comptais pas du tout le lire, car le dernier Crossfire m'a vraiment déçue .....
    mais arff tu m'intrigue avec ta chronique et du coup j'ai bien envie de connaître moi aussi Alistair

    RépondreSupprimer
  4. Oh là, ton avis nous fait saliver Tessie !!! Je l'avais remarqué, mais là, je le note c'est certain !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oupssss c'est Lna qui a chroniqué :-)) lol

      Supprimer
  5. Et dire très chère Lna que tu as failli passer à côté de cette lecture !!!!
    en tout cas il est dans ma PAL je l'attaque dès que je n'ai plus de livre à chroniquer !!! ah ah ah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se moque ma Coco ?? C'est moche ! :-D
      Il faut le lire, il est très bon !
      Bisous !

      Supprimer
  6. Bon, ben j'suis beaucoup moins emballée que toi lool , j'ai les 3/4 du livre et j'ai arrêté je n'accrochais pas du tout, je pensais que c'était une romance historique mais non y'a pas d'action, c'est trop guimauve pour moi (ce que je reprochais au tome 3 de crossfire , je l'ai retrouvé ici !), et puis y'a beaucoup d'incohérence dans le récit, si on écrit un roman qui se déroule au 19è siècle, il faut que les propos et le langage soient appropriés à l'époque ! et ça m'étonne qu'on parle de "règle" à cette période et encore moins de "protections"!!
    Je sais pas si c'est le style de l'auteure qui commence à m'agacer ou tout simplement la romance érotique lol

    RépondreSupprimer