mardi 7 mars 2017

LES CHRONIQUES DE DANI MEGA O’MALLEY, tome 3, Fièvre Née, de Karen Marie Moning

Sorti le 22 février 2017

Résumé : "Elle-Qui-Vint-d’Abord n’était pas plus éternelle que les soleils, les lunes et les étoiles, aussi donna-t-elle le Chant pour les temps de grande nécessité. Elle mit en garde son Élue de ne jamais perdre la mélodie, car il faudrait de nouveau la retrouver dans tous les plus lointains de toutes les galaxies. Bien sûr, elle fut perdue. Avec le temps, tout se perd."
Depuis la chute des murs, la Terre meurt à petit feu. Seul le Chant-qui-Forme, une mélodie dangereuse à la source de toute vie depuis longtemps oubliée, pourrait sauver la planète. Mais ceux qui recherchent cette musique mythique devront composer avec leurs propres blessures et leurs ennemis...

Mon avis : A la fin de Burned, Karen Marie Moning nous offrait une nouvelle fois une fin plutôt explosive avec une tonne de questions qui en découleraient forcément. Toutefois, pas le temps de s’y attarder, il se passe sur Terre des choses bien plus importantes, comme les trous noirs. Ces trous formés par le Monstre du Givre Blanc sont désormais la priorité de tous car tout ce qui les touche les agrandissent et s’ils venaient à entrer en contact avec le sol, la Terre pourrait à son tour disparaître.
Selon Dancer, les trous faits du Chant Imparfait pourrait bien n’être détruit que par le Chant qui Forme. Chant qui a disparu avec la dernière reine. Leur dernier espoir est que le Sinsar Dubh le possède. Mais quel prix devront-ils payer pour l’obtenir ? S’ils y parviennent, car Cruce n’a pas dit son dernier mot…

Bouhouhou, encore un livre englouti en quelques heures. Bon, je l’avais déjà lu en VO et je suis fière de moi car j’avais tout bien compris, mais c’est toujours difficile de quitter ce monde ! :D
Comme toujours avec Karen Marie Moning, nous nous laissons emporter avec elle dans son monde enfiévré où vos méninges fonctionneront plus que jamais. Chaque élément donné nous donne à réfléchir sur les conséquences et nous donne toujours autant d’interrogations.
Fièvre Née reste dans la lancée de Burned et nous fait découvrir petit à petit les chemins que devront emprunter nos héros pour sauver le monde.

De nouveau principale narratrice, Mac nous offre son œil et les rouages de son cerveau pour comprendre l’histoire. Alors que dans le tome précédent elle m’avait prodigieusement agacée, j’ai été ravie de constater qu’elle reprenait du poil de la bête dans celui-ci. Oh, elle tergiverse toujours autant et se pose un million de questions comme toujours mais au final, elle agit et ne se laisse pas abattre, et ça fait du bien.
Bien évidemment, il n’y a pas de Mac sans Jericho, *soupirs*, et Jericho Barrons reste Jericho Barrons. Une ancre, un pilier toujours là pour soutenir sa belle.

Dani sera elle-aussi narratrice à temps partiel dans ce tome. Etant celle qui aura subit la plus grosse évolution, l’auteur choisit de se servir de son point de vu pour essayer de comprendre ce qu’elle est devenue depuis son retour. Désormais, elle n’est plus la môme qui se soumet et fait des caprices, elle est l’une de celle sur qui il faut compter.

Ryodan est ma plus belle surprise de ce roman. Depuis Iced, il évolue considérablement et est devenu, à mes yeux, l’égal de Jericho. Sa dévotion envers Dani est magnifique et ce tome-ci nous révèle des passages juste *soupirs*.

En bref, un tome encore une fois maîtrisé qui nous apporte autant de réponses que de questions mais qui est franchement trop bon. Le prochain tome Feversong sera celui qui clôtura définitivement les aventures de Mac afin de laisser cette fois-ci la place à Dani. Comptez environ un an pour sa sortie, je ne vous en dis pas plus mais il est surprenant !

Mes extraits :
« Je n’ose pas rester longtemps sans coucher avec lui, parce que c’est ce qui nous cimente, le lien qui nous unit, la seule attache, le seul collier, la seule laisse que l’un et l’autre peuvent accepter, l’endroit où tout le reste disparaît et où nous devenons plus que ce que nous sommes individuellement. Je comprends maintenant pourquoi il baise avec la dévotion totale d’un homme mourant cherchant Dieu. Le sexe avec lui, c’est mon expérience la plus proche du sacré. Barrons est mon église. Chaque caresse, chaque baiser, un alléluia.
Envoyez-moi rôtir en enfer si ça vous pose un problème.
Il y sera avec moi.
Alors que voulez-vous que ça nous fasse ?»
*** ***
« — Merde, ronchonnai-je en me frottant le crâne.
Ça faisait mal, comme si je m’étais vraiment cognée contre un roc. Et j’avais des bleus aux bras. Je regardai Barrons.
— Je n’arrive pas à le trouver.
— Réessayez, ordonna Ryodan.
Je recommençai.
Et encore.
Et de nouveau, sans cesse.
Nous rendant tous un peu plus fous de rage à chaque nouvel échec.
— Vous êtes trop tendue, marmonna Ryodan. Bordel de merde, vous ne courez pas après un orgasme, vous savourez son arrivée.
— Parle de tes bon sang d’orgasmes avec ta bon sang de femme, pas avec la mienne, bon sang, maugréa Barrons. Tu ne sais rien de ses orgasmes et tu n’en sauras jamais rien.
Ryodan lui lança un regard meurtrier.
— C’était une métaphore.
— Je ne cours jamais après les orgasmes, déclarai-je. Avec Barrons, pas la peine.
— Trop de putain d’information, Mac, répliqua Ryodan.
— C’est vous qui avez commencé.
— Le sujet est clos, décréta Barrons.
— Taisez-vous, tous les deux. J’essaie de me concentrer. »
*** ***
« — Je te vois, Yi-Yi.
Yi-yi était le nom qu’il lui avait donné, en ce lointain jour sur Olean, quand elle l’avait appelé Shazam. Il lui répétait les mêmes paroles chaque fois qu’elle se réveillait ou s’endormait pour prendre quatre heures de repos, et ne se calmait pas tant qu’elle n’avait pas dit la même chose.
— Je te vois aussi, Shazam.
Un peu plus tard, ils se blottirent l’un contre l’autre et dormirent comme ils l’avaient fait sur tant de mondes, la tête de Shazam nichée sur l’oreiller des cheveux de Jada, dans le creux entre son cou et son épaule, une patte enroulée autour de son bras, une jambe tendue droit vers le haut, s’agitant quand il rêvait. »


Chronique de Iced et Burned

Chronique de Sandy Twi-cops
Poche: 509 pages
Editeur : J'ai lu
Collection : SEMI-POCHE IMAG

5 commentaires:

  1. Fini hier soir. C'est un tome en demi-teinte pour moi. J'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de monologues et par moment l'auteur me perdait devant la complexité de l'histoire. Et puis, on fini ce tome avec encore plus de questions!
    Mais j'ai adoré les personnages, les voir évoluer, les voir interagir! On comprend mieux le fonctionnement du couple Mac/Barrons et puis Ryo et Jada, ça commence à faire des étincelles. Et j'ai adoré les derniers chapitres, très intenses! Vivement la suite en VF!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en conviens, ce tome-ci reste un tome intermédiaire et donc apporte plus de questions. Oui, KMM est une pro pour nous embrouiller lol

      Supprimer
  2. J adore ton premier extrait. J attaque aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J ai vraiment aimé retrouve l univers de Fièvre
      Paradoxalement j ai adoré retrouve Mac et Jericho mais je reste sur ma fin. Il me manque du Dani ! Elle n est pas assez présente dans ce tome. Le peu ou elle a été présente elle m a déchirée !

      Supprimer