lundi 11 avril 2016

CONFESS de Colleen Hoover

Sorti le 7 Avril 2016

Couverture de Confess
Présentation de l'éditeur : Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin !
Mais Lorsqu'elle franchit la porte d'une galerie d'art à Dallas pour un entretien, elle s'attend à tout sauf à l'irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry.
Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu'elle risque bien plus gros qu'elle ne pensait.
Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité...

Mon avis : Ce livre est tout simplement magnifique, pas seulement à cause de l’histoire, puisque nous savons toutes qu’un livre dont l’auteur est Colleen Hoover est une valeur sûre, mais part ce qui nous y trouvons à l’intérieur.
Car après la musique avec Maybe someday, nous voilà dans l'art et la peinture avec Confess. Je ne suis pas une férue d'art, mais les tableaux de Danny O'Connor ne me laisse pas insensible. Ici chaque œuvre peinte est tirée d'une véritable confession d'un inconnu, et c'est juste waouh !
                                                 Je t’aimerai toujours,
                                          même quand je ne pourrai plus

Confess est un livre frustrant, émouvant et captivant avec des personnages attachants, beaux et matures. Frustrant car on a besoin de connaître les secrets que nous cachent Auburn et Owen et personnellement j'ai tapé du pied plus d'une fois devant leurs silences. Émouvant car on ne peut tout simplement pas rester insensible face à ce que vivent les personnages et captivant car une fois ce livre ouvert, on veut connaître le dénouement et savoir si le bonheur est enfin au bout du chemin.

Une fois encore, Colleen Hoover ne nous déçoit pas en nous offrant une histoire originale ou se mêle art et confession. C'est magnifiquement triste mais tellement beau car ça reste plein d'espoir, de bonheur et d'amour. Coup de coeur ou non, on ne peut pas nier que cette auteure est pleine de talent. Ses mots ont le don de rendre beau et touchant la plus triste des histoires tout comme elle arrive à nous fait ressentir une multitude d'émotion.
Un petit regret toutefois ... la fin qui arrive trop vite. J'aurais juste souhaité un épilogue, passer un peu plus de temps avec Auburn et Owen.
Nous avons une double narration qui nous offre l’alternance des points de vue d’Auburn et Owen.

Nous faisons la connaissance d’Auburn alors qu’elle n’a que 15 ans. Elle est en train de vivre l’un des moments les plus durs d’une vie d’adolescente et cette épreuve va marquer sa vie à tout jamais.

Nous la retrouvons cinq ans plus tard et cela fait maintenant trois semaines qu’elle est revenue s’installer au Texas et alors qu’elle rentre chez elle en se disant qu’elle doit absolument trouver un deuxième emploi pour payer son avocat, elle lit une pancarte « Offre d’emploi – Frapper pour en savoir plus ». En essayant de voir ce qui se cache derrière la façade, elle y découvre plusieurs morceaux de papiers collées qui ressemble ni plus ni moins à des confessions. Intriguée, elle frappe à la porte …

Owen est peintre et il tient une galerie d’art qui ouvre au public un jeudi par mois. Seulement son problème est que sa petite amie et employée vient de le quitter. Il lui faut donc trouver une personne qui puisse s’occuper de la vente de ses tableaux. Et voilà qu’Auburn apparaît comme par enchantement, comme pour le sauver ! La preuve en est, il n’a jamais vendu autant de tableau en une soirée, et il est difficile pour lui de la laisser partir comme ça.

Auprès d’Owen, Auburn se sent en sécurité mais elle traîne tellement de secrets qu’elle ne veut pas et ne peut pas s’investir dans une relation. Quand à Owen, même si son art est une priorité il a envie de se construire auprès de cette jeune femme qui fait apparaître la lumière dans son obscurité. Mais comment lui confesser ce qu’il lui cache ?

Je ne vais pas vous en révéler plus ... à vous de découvrir les confessions d'Auburn et d'Owen :-)

Au niveau des personnages nous avons la colloc déjantée mais protectrice d'Auburn. Lydia et Trey, mère et fils qui sont des personnes égoïstes et méchantes ce qui ne nous empêches pas d'espérer un peu d'humanité.

Et puis nous avons Auburn qui est une jeune femme au passé douloureux mais qui mène un combat qu'elle se doit de gagner et pour ça, elle est prête à tout, même à renoncer au bonheur de l'amour. Owen lui fait du bien. Il lui permet de se sentir vivante et lui permet de croire en elle et en ses espoirs.

Quand à Owen c'est un artiste de talent qui ressent les émotions des confessions qu'on lui laisse. Il est doux, à l'écoute, dévoué et connaît la signification du mot sacrifice. On ne peut que craquer face à cet homme tendre et plein d'humour. Et on apprécie les sentiments qu'il éprouve pour Auburn, c'est tendre, doux et passionné.

En résumé, même si ce n'est pas un coup de coeur comme pour Hopeless ou Indécent, on ne peut résister aux émotions que nous font ressentir Auburn et Owen. Colleen Hoover nous offre une fois encore un livre original, émouvant, bouleversant et intense. 

**Un immense merci à Mélusine et à Hugo Roman pour cette magnifique lecture**
 
Mes extraits :
– Avant d’aller plus loin, dis-je, j’ai quelques questions à vous poser.
Finalement, je suis moins suicidaire que je ne l’aurais cru.
Il attrape la pancarte, la jette à l’intérieur puis s’adosse au portail avant de me faire signe d’entrer.
– On n’a pas trop le temps, mais je promets de ne pas vous torturer, vous violer ni vous tuer si ça peut vous rassurer.
Malgré sa réponse, son attitude demeure très aimable, ainsi que son sourire qui découvre deux rangées de dents parfaitement alignées à part une incisive gauche légèrement de travers. Mais c’est justement ce petit défaut que j’apprécie le plus. Ça et le total désintérêt qu’il montre envers mes questions. Je déteste les questions. On leur accorde trop d’importance.
Je passe devant lui et pénètre dans cet étrange bâtiment en marmonnant :
– Dans quoi je vais me fourrer, là ?
– Dans une aventure d’où vous ne voudrez plus jamais revenir.
******
Pas besoin de le voir pour le sentir détendu. Il m’étreint et pose le menton sur mon front, tandis que je hume encore son odeur en fermant les yeux. On danse ainsi jusqu’à la fin de la chanson. Je ne sais pas si c’est à moi de m’en aller ou si je dois attendre mais on reste enlacés. Une autre chanson commence, heureusement un slow, comme le précédent. Alors on continue, comme si la musique ne
s’était jamais interrompue.
J’ignore quand la main d’Owen a quitté ma tête, toujours est-il elle descend maintenant le long de mon dos, ce qui rend mes jambes toutes flasques. Au point que j’aimerais me fondre dans ses bras et le laisser m’emporter, de préférence directement dans son lit.
Ses initiales correspondent bien à ce que je ressens en ce moment. J’ai envie de lâcher « OMG » jusqu’à m’en étouffer.
Je me détache un peu de sa poitrine pour le regarder dans les yeux. Il a l’air très sérieux et me sonde de ses prunelles infiniment plus sombres que quand on est entrés dans ce bar.
Curieusement, je n’ai aucun problème à lui poser une main dans la nuque, et sa réaction me surprend davantage : il pousse un léger soupir, sa peau se hérisse, il ferme les yeux.
– J’ai l’impression que je viens de tomber amoureux de cette chanson, avoue-t-il. Alors que je la détestais.

Chronique de Coco Tessie-cops
Broché: 360 pages
Éditeur : Hugo Roman
Collection : New Romance

6 commentaires:

  1. Ahhh Colleen, ma chère Colleen 😍, tous ses livres sont des coups de coeur! Certes, à des niveaux différents. Par exemple, celui-ci, bien que bourrés d'émotions et de confessions hallucinantes, est un niveau au dessous de Hopeless. Mais cela reste du Colleen Hoover, un livre qui vous fait vivre des émotions.

    Merci Coco pour cette chronique qui rejoint totalement mon point de vu :)

    RépondreSupprimer
  2. Ahhh Colleen, ma chère Colleen 😍, tous ses livres sont des coups de coeur! Certes, à des niveaux différents. Par exemple, celui-ci, bien que bourrés d'émotions et de confessions hallucinantes, est un niveau au dessous de Hopeless. Mais cela reste du Colleen Hoover, un livre qui vous fait vivre des émotions.

    Merci Coco pour cette chronique qui rejoint totalement mon point de vu :)

    RépondreSupprimer
  3. Lecture obligatoire, Colleen est ma déesse, je sais que je vais adorer...
    Rie que les extraits déjà!
    Merci

    RépondreSupprimer
  4. Il est complètement bouleversant ! j'ai adoré ! <3
    Elo.K

    RépondreSupprimer
  5. Fini hier et je rejoins tout à fait ton ressenti. Ce livre est magnifique mais pas un coup de coeur. Comme toi, il m'a manqué un épilogue sur leur avenir. Je suis restée un peu sur ma fin. Mais il reste original et captivant avec son histoire et ses peintures.

    RépondreSupprimer
  6. Perso, coup de cœur, j'ai adoré l'univers et les peintures. L'histoire des confessions m'a captivé autant que les persos, et j'ai justement apprécié qu'il n'y ait pas d'épilogue... Je l'aurais trouvé en trop...
    Merci pour ta chronique :)

    RépondreSupprimer